Cinq morts, des dizaines de blessés et plus de 200 otages pris dans une église en Afrique du Sud

Prise d'otages en Afrique du Sud /Photo: Twitter
Prise d'otages en Afrique du Sud /Photo: Twitter

Depuis trois décennies déjà, la République d’Afrique du Sud plonge dans le chaos et bat les records de crimes. Cinq personnes ont été tuées et des otages ont été pris dans une église à l’ouest de Johannesburg, en Afrique du Sud, a déclaré samedi la police.

Une prise d’otages dans l’église a fait cinq morts et 30 personnes ont été arrêtées à Zuurbekom, Gauteng, tôt dans la matinée ce samedi.

La police a déclaré sur Twitter qu’elle avait été alertée d’une “prise d’otages et d’une fusillade” aux petites heures du matin à l’église protestante internationale de la Pentecôte à Zuurbekom, dans la région de Johannesburg.

40 personnes, dont des membres de diverses forces de sécurité, ont été arrêtées à la suite d’une fusillade et d’une prise d’otages qui a fait cinq morts.

Les policiers ont secouru les hommes, les femmes et les enfants présents dans l’enceinte de l’église et qui étaient retenus en otage.

Plus de 34 armes à feu, dont cinq fusils, 16 carabines et 13 pistolets ont également été saisis.

Selon la police, l’incident a eu lieu à l’église internationale de la Pentecôte. La police a répondu aux rapports faisant état d’une prise d’otages et de tirs vers 3h.

Selon la police, cette prise d’otages a été motivée par une querelle entre des parties en conflit au sein de l’église. Il y avait eu un conflit de leadership à l’église. Un responsable de l’église a déclaré qu’environ 200 personnes avaient été prises en otage.

Quatre personnes ont été retrouvées tuées par balles et brûlées dans une voiture, tandis qu’une cinquième victime, un agent de sécurité, a été abattue dans sa voiture“, a déclaré la police.

La police sud-africaine a lancé un concept de “prévention des crimes spirituels” qui implique la participation de toutes les confessions religieuses dans la lutte contre la criminalité.

En novembre 2018, deux factions de l’église se sont déjà affrontées devant le siège de l’église à Silo, Zuurbekom, à l’ouest de Johannesburg. Le groupe occupant l’église a tiré sur les fidèles qui ont voulu entrer, en faisant trois blessés.

Source: News24/ eNCA/ Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici