Les infâmes pourritures! Les djihadistes de l’État islamique au Sahel enrôlent des enfants soldats

Un enfant de djihadiste/Capture d'écran
Un enfant de djihadiste/Capture d'écran

Comme en Irak et en Syrie, l’État islamique au Sahel n’hésite pas à recourir à des enfants soldats pour livrer le djihad, en les endoctrinant et en les formant à manier des armes, pour ainsi mieux les exposer aux opérations militaires françaises. Une lâcheté sans nom, ou plutôt si, qui porte bien son nom: l’Islam.

“L’ennemi s’est durci, il n’hésite plus à recourir à des enfants soldats. Ces derniers sont endoctrinés et entraînés au maniement des armes”, a révélé le général Pascal Facon, commandant de la force Barkhane, en soulignant que “cette exploitation abjecte nous met en difficulté dans le cadre de nos opérations”.

Le chef militaire a déploré la présence de ces enfants soldats “lors des opérations de neutralisation”. “Ces situations demeurent extrêmement rares mais il convient d’en avoir une pleine conscience”, a-t-il tenu à rappeler.

“C’est une réalité qu’il faut maintenant prendre en compte et qui est liée à l’attrition des GAT (groupes armés terroristes, ndlr) et au fait qu’ils éprouvent des difficultés à recruter”, a analysé le général.

En cas de capture, ces enfants djihadistes “sont actuellement envoyés dans un centre qui est assez ouvert”, mais “on a lancé une réflexion avec le CICR (Comité international de la Croix-Rouge) et les autorités maliennes” sur le fait de savoir “s’il ne devrait pas exister des centres fermés permettant d’offrir à ces enfants et jeunes une perspective un peu plus intéressante en terme d’éducation”, a indiqué le commandant de la force française.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici