Huit ans de prison pour avoir critiqué le gouvernement sur les réseaux sociaux!

Le Vietnam communiste / Photo: DR
Le Vietnam communiste / Photo: DR

Un tribunal vietnamien a condamné mardi un homme à huit ans de prison après l’avoir déclaré coupable d’avoir posté des messages contre l’État sur son compte Facebook, a déclaré le ministère de la sécurité.

La chute du bloc soviétique a fragilisé le communisme mondial, mais ne l’a pas totalement renversé. Des États communistes subsistent encore, avec leur justice totalitaire. Malgré une réforme économique et une ouverture croissante, le Parti communiste vietnamien au pouvoir maintient une censure stricte des médias et tolère peu de critiques.

Nguyen Quoc Duc Vuong, un jeune Vietnamien âgé de 29 ans, habitant de Dongen dans la province des Hauts-Plateaux, en a fait les frais. Il a été accusé d’avoir diffusé de la propagande anti-État: “fabrication, stockage, diffusion d’informations, de matériaux, d’articles dans le but de s’opposer à l’État“.

Nguyen Quoc Duc Vuong a diffusé en direct 110 heures de vidéos et écrit 366 messages sur son compte Facebook pour “salir l’image de Ho Chi Minh”, le fondateur du Vietnam communiste, un dictateur sanguinaire.

Le tribunal va également placer Vuong sous trois ans d’assignation à résidence après avoir purgé sa peine de prison, a déclaré le ministère, ce qui fait en tout 11 ans de privation de liberté.

Malgré l’ouverture à l’Ouest et un rapprochement avec les États-Unis, le Vietnam ne reconnaît pas l’expression d’opinions politiques contraires à la ligne du Parti communiste.

Les arrestations d’activistes politiques au Vietnam ont augmenté régulièrement depuis la fin de l’année dernière alors que le Vietnam se prépare à un congrès important du Parti en janvier 2021.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici