Attention! Voici la preuve que le communisme est raciste

Jean-Luc Mélenchon/DR
Jean-Luc Mélenchon/DR

Années 50. Ernesto Rafael Guevara de la Serna n’est pas encore “le Che”, l’idole des communistes français et des gauchistes du monde entier. Il n’est qu’un jeune bourgeois crétin visitant l’Amérique du Sud à mobylette, voyage qu’il raconte dans son carnet de bord.

De passage à Caracas, voici très précisément ce qu’il écrit.

“Les Noirs, ces représentants de la splendide race africaine qui ont gardé leur pureté raciale grâce à leur manque de goût pour le bain, ont vu leur territoire envahi par un nouveau type d’esclaves: les Portugais. Et ces deux vieilles races ont commencé leur dure vie commune, émaillée de querelles et de mesquineries de toutes sortes. Le mépris et la pauvreté les unit dans leur lutte quotidienne, mais la façon différente dont ils envisagent la vie les sépare complètement. Le Noir, indolent et rêveur, dépense ses sous en frivolités ou en “coups à boire”, l’Européen a hérité d’une tradition de travail et d’économies qui le poursuit jusque dans ce coin d’Amérique et le pousse à progresser, même au détriment de ses aspirations individuelles.”

En clair: aux yeux du Che, les Noirs sont paresseux, stupides et alcooliques. Un propos qui lui vaudrait aujourd’hui une radiation immédiate de Facebook et de Twitter, des procès de la part de SOS Racisme, du MRAP, de la Licra, la vandalisation de toutes ses statues et, dans un contexte d’émeutes antiracistes, le lynchage de quiconque porte un t-shirt à son effigie.

Voilà celui qui est vraiment le porte-drapeau de la jeunesse de gauche, dans le monde entier, depuis un demi-siècle. Celui qu’on nous présente comme le plus libre et le plus courageux des hommes est un raciste pur et dur.

Voilà le héros du PCF, de Mélenchon (qui a toujours été un fan du Che), des black blocs, des antifas et de tous les profanateurs de l’histoire occidentale. Un vulgaire petit Goebbels.

Et c’est donc en son nom, en son honneur, que tant d’antiracistes agressent le monde entier! C’est dire s’ils sont effroyablement incultes, ou monstrueusement hypocrites.

Au moins, cette fois, quand vous leur montrerez cette citation, ils ne pourront pas dire “C’est pas ça, le communisme!” Car ils viennent de passer les cinquante dernières années à nous expliquer que Che Guevara est, justement, précisément, l’incarnation parfaite du vrai communisme.

Source: Voyage à motocyclette, de Che Guevara, Youtube

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici