Sondage: ces ministres que les Français veulent virer d’urgence

Les ministers à virer / Photo: DR
Les ministers à virer / Photo: DR

Les Français souhaitent-ils que Nicole Belloubet, Jean-Michel Blanquer, Christophe Castaner, Bruno Le Maire, Muriel Pénicaud et Olivier Véran conservent leur ministère? C’est le sujet du sondage IFOP publié aujourd’hui dans le Jopurnal du Dimanche. Et ça va mal pour eux.

Resteront-ils à leur poste dans le gouvernement composé actuellement par le Premier ministre Jean Castex et Emmanuel Macron? Leur sort se joue ce week-end, et les 1.013 personnes “représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus” interrogées vendredi n’ont pas été tendres avec eux.

Commençons par les pires scores. Seuls 36% des Français veulent voir Nicole Belloubet rester ministre de la Justice, 28% souhaitent que Muriel Pénicaud conserve le ministère du Travail et 27% estiment que Christophe Castaner doit demeurer ministre de l’Intérieur.

Autrement dit, 73% des Français veulent virer Castaner, 72% veulent que Pénicaud dégage, et 64% veulent être débarrassés de Belloubet. Pourvu que Macron les entende!

Le reste est moins spectaculaire. 44% des Français veulent voir Jean-Michel Blanquer poursuivre dans le rôle de ministre de l’Éducation nationale, mais le plus étonnant est que les deux autres ministres recueillent une majorité d’opinions favorables.

52% des sondés souhaitent en effet qu’Olivier Véran reste en poste aux Solidarités et à la Santé et, plus étonnant encore, 53% sont favorables au maintien de Bruno Le Maire au ministère de l’Économie et des Finances.

On regrette vraiment que le sondage se soit limités à ces 6 ministres. Qui n’a pas envie de savoir combien de Français veulent dégager Marlène Schiappa ? Combien d’entre nous ne supportent plus Sibeth N’Diaye ?

Et combien ne veulent plus entendre parler de Brune Poirson, d’Elisabeth Borne, de Franck Riester, de Cedric O, de Laurent Nunez? Arrêtons-nous là, la liste est trop longue et le nouveau gouvernement doit être annoncé demain.

D’ici là, nous avons une raison de plus de trembler… ou de rire: Ségolène Royal affirme à l’AFP avoir été contactée pour entrer au gouvernement. “J’ai été appelée par un proche du Président, samedi”, assure-t-elle. “J”ai dit: si c’est pour mener une politique plus sociale, plus écologiste, plus démocratique, faites-moi une proposition. Et nous en sommes là

Gag final: une source proche du chef de l’État assure au contraire à l’AFP que l’ancienne ministre n’a “jamais été appelée“.

Source: JDD/ LCI

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici