Sur l’Ocean Viking, les immigrés clandestins menacent les “humanitaires”

L'Ocean Viking/Capture d'écran Twitter
L'Ocean Viking/Capture d'écran Twitter

La tension est au plus haut à bord de l’Ocean Viking, navire “humanitaire” affrété par l’association SOS Méditerranée pour recueillir les immigrés clandestins tentant d’entrer de force en Europe. Après plusieurs bagarres et tentatives de suicide, leurs “passagers” actuels en sont désormais aux menaces physiques envers l’équipage!

Le bateau vient de recueillir 180 clandestins en Méditerranée lors de quatre opérations distinctes, les 25 et 30 juin: trois dans les eaux dépendant de  Malte, et la quatrième dans celles qui dépendent à la fois de Malte et de l’Italie.

Depuis une semaine, le navire a donc effectué sept demandes d’attribution d’un port auprès des autorités italiennes et maltaises pour débarquer ces personnes, mais à chaque fois l’Ocean Viking a reçu une réponse négative de ces deux pays.

Depuis jeudi, plusieurs bagarres entre migrants ont éclaté sur le pont du bateau et six tentatives de suicide ont été recensées par SOS Méditerranée, mais depuis vendredi, c’est aussi l’équipage qui est visé par ces menaces, émanant d’un même groupe de 44 migrants tunisiens, marocains et égyptiens.

SOS Méditerranée a d’ailleurs demandé dans l’après-midi d’hier une évacuation médicale du groupe en question, sous prétexte de “détresse psychologique aiguë” .

La situation à bord s’est détériorée au point que la sécurité des 180 rescapés et de l’équipage ne peut plus être garantie”, selon l’ONG gauchiste pro-immigrationniste qui affrète le bateau-ambulance pour lequel elle réclame un débarquement “immédiat”.

“Je ne me sens pas en sécurité, il faut qu’on trouve un port maintenant, c’est une question de sûreté”, explique à l’AFP l’un des marins-sauveteurs déjà présent du temps de l’Aquarius, qui avoue n’avoir “jamais connu une telle violence” à bord d’un bateau.

Selon SOS Méditerranée, cette situation est la “conséquence directe d’un blocage long et inutile en mer”. L’Ocean Viking, qui se trouve désormais au large de la Sicile, s’est déclaré hier en “état d’urgence”.

Source: Le Figaro

1 COMMENTAIRE

  1. Les clandestins n’ont pas plus de considération pour leurs sauveurs que pour les autres koufars. C’est aussi la manière de faire plus ample connaissance. Il existe aussi des ports de pays musulmans où ils seront accueillis comme des frères

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici