VIDEO. 14 tonnes de la “drogue du djihad”, d’une valeur d’un milliard d’euros, saisies en Italie

La drogue saisie / Photo: Guardia di Finanza
La drogue saisie / Photo: Guardia di Finanza

La police italienne a déclaré avoir saisi environ 14 tonnes de pilules d’amphétamines d’une valeur d’un milliard d’euros, en provenance de Syrie, dans ce qu’elle a décrit comme la plus grande opération de ce type au monde.

Les enquêteurs ont déclaré avoir saisi trois porte-conteneurs qui avaient accosté dans le port de Salerne, dans le sud de l’Italie, et avoir trouvé 84 millions de pilules de la drogue Captagon à l’intérieur des machines et des grands cylindres de papier à usage industriel qu’ils transportaient.

Chaque cylindre d’environ 2 mètres de haut et d’un diamètre de 1,40 mètre, permettait de dissimuler à l’intérieur environ 350 kg de cachets sans pouvoir être détectés par un scanner.

Il est possible que les groupes criminels locaux de la Camorra soient impliqués dans cette affaire“, a déclaré le lieutenant-colonel Giordano Natale. Le cargo a été affrété par une société suisse appartenant aux Italiens.

Utilisé dans les années 1960 pour traiter la narcolepsie et la dépression, le Captagon est l’une des nombreuses marques de fabrique du chlorhydrate de fénétylline, un composé appartenant à la famille des amphétamines.

Le Captagon est populaire au Moyen-Orient et très répandu dans les zones de guerre comme la Syrie, où le conflit a alimenté la demande et créé des opportunités pour les producteurs.

La production de la drogue était initialement concentrée au Liban. L’État islamique la vend pour financer ses activités, a déclaré la police dans un communiqué.

Elle a déclaré que le Captagon est connu comme la “drogue du djihad” après avoir été trouvé dans des planques de militants, dont celle utilisée par les islamistes et qui a fait 90 morts et plusieurs centaines de blessés au Bataclan, à Paris, en 2015.

Les autorités italiennes estiment que le confinement a entravé la production et la distribution de drogues de synthèse en Europe, obligeant les trafiquants à organiser des envois depuis la Syrie, où ces activités n’ont pas ralenti.

Lors d’un raid effectué il y a deux semaines, la police italienne a saisi 2800 kg de haschisch et 1 million de pilules de Captagon dans le port de Salerne. La cargaison était cachée parmi des vêtements de contrefaçon.

Source: Reuters/ Euronews/ La Reppublica

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici