Un prêtre français en colère montre du doigt les antiracistes

Croix
Photo / Flickr

Hier, Xi Jining a fait s’abattre sur le peuple de Hong Kong une chape de plomb totalitaire. C’est un événement majeur, historique. Des centaines de très jeunes manifestants pro-démocratie ont été arrêtés, malmenés, frappés, matraqués, enfermés. Ils risquent la déportation, le camp, la torture et la mort. Et comment ont réagi les antifas, si prompts à déclencher des émeutes à la mémoire de George Floyd?

Ils n’ont rien fait, rien dit. Ils n’ont tout simplement pas réagi.

Alors, sur Facebook, ce matin, un prêtre français sonne le tocsin. Il ne tolère plus l’hypocrisie générale.

Il écrit: “Très étonné et en colère de ne voir nulle part #YellowLivesMatter! Ce qui se passe là-bas est sans aucune mesure avec ce que certains pensent que les blancs privilégiés font subir aux noirs opprimés en France. Prions pour Hong-Kong… et pour le peuple chinois, d’ailleurs.”

C’est tout à fait juste. Quand la victime dont les policiers écrasent la nuque est un asiatique, quand il défend ses libertés fondamentales contre un régime totalitaire de gauche, les indignés sympathisants de #BlackLivesMatter ne bougent pas une oreille. Même pas un petit mot de soutien. Un silence radio qui résonne exactement comme une omerta.

Il y aurait donc deux sortes de policiers? Les Blancs, qui sont de vilains esclavagistes, et ceux du Parti communiste chinois, dont il ne faut surtout pas évoquer l’existence?

Merci, cher père, d’avoir remis le bon sens et la lucidité au centre du village.

Source: Facebook

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici