Des migrants débarquent en Italie… avec le coronavirus

Image d'illustration Photo: OIM
Image d'illustration Photo: OIM

Huit migrants, arrivés en Sicile après leur sauvetage par une association d’extrême gauche, ont été testés positifs au coronavirus et placés en quarantaine, annonce Le Figaro.

Une nouvelle qui ne passe pas du tout inaperçue en Italie, nation ravagée à la fois par l’immigration clandestine et le coronavirus.

Matteo Salvini a aussitôt saisi l’occasion de taper sur les ennemis des frontières: “Le reste de l’Europe nous regarde avec pitié, pendant que les trafiquants d’êtres humains se frottent les mains. Le gouvernement ? Il est muet et dort”.

Le président de la région Sicile, Nello Musumeci, a réagi tout aussi énergiquement: “Et donc, ils peuvent rester à Noto, où ils sont. Vous avez bien entendu : à Noto, la perle de notre tourisme! Pourquoi organiser la quarantaine sur la terre ferme? Et pourquoi personne ne nous parle des vraies conditions dans les camps libyens? Telles sont les questions auxquelles Rome a le devoir de répondre!”

Pendant ce temps, l’Europe continue de jouer avec le feu du politiquement correct, taxant d’extrême-droitisme quiconque appelle les nations du continent à fermer le robinet de l’immigration massive.

Quant à la Macronie, elle s’acharne à faire passer le chaos pour une chance, le cynisme pour de la générosité, et l’effondrement de la dignité européenne pour l’avènement d’un monde meilleur.

Source: Le Figaro

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici