Un maire islamiste élu en banlieue parisienne? Le gagnant de Goussainville est-il un fiché S?

Abdelaziz Hamida, maire de Goussainville/Twitter
Abdelaziz Hamida, maire de Goussainville/Twitter

Candidat sans étiquette, Abdelaziz Hamida a été élu avec 38,58% des suffrages, remportant ainsi l’élection municipale de Goussainville. Selon les informations de l’Express, le nouveau maire est un dangereux islamiste, fiché S. par les autorités, ce que dément fermement l’intéressé qui nie appartenir à une telle mouvance.

Déjà élu en 2014 sur la liste du vainqueur Alain Louis (Divers gauche), Abdelaziz Hamida avait rejoint l’opposition au cours de son mandat. Il a finalement battu de 426 voix le maire sortant Alain Louis et de 745 votes l’ex-maire Elisabeth Hermanville (Candidate DVD) dans cette commune du Val-d’Oise de 30 000 habitants.

Le mercredi 25 septembre 2019, L’Express révélait que ce quarantenaire “titulaire d’un master en droit des collectivités territoriales et locales à l’université de Paris VIII”, qui se présente comme “entrepreneur et cadre associatif”, était en vérité, de sources policières, proche du mouvement islamiste Tabligh.

Cette organisation musulmane avait été citée dans le cadre du dossier judiciaire de la filière djihadiste de Lunel. Cette filière de recrutement terroriste, avait organisé le départ de djihadistes Français pour la Syrie et l’Irak de 2014 à 2015.

Le nouvel édile nie fermement ces informations, tout comme les accusations de communautarisme, et a même déposé plainte pour diffamation contre le journal, et un jugement devrait être rendu concernant cette affaire en septembre 2020.

Source: Viagrandparis, actuelles Valeurs

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici