Qui veut la peau du tigre de Sumatra? Une seconde bête empoisonnée en moins d’une semaine?

Tigre de Sumatra/Wikimedia commons
Tigre de Sumatra/Wikimedia commons

“Il n’y avait pas de piège ou de blessures, donc nous soupçonnons un empoisonnement”, a révélé Hadi Sofyan, le responsable de l’agence de protection de la nature de la province d’Aceh Sud, sur l’île de Sumatra, qui a découvert la carcasse du fauve près d’une ferme. Une nécropsie est en cours.

La mort du tigre intervient après des attaques de bétail, sur fond de multiplication des conflits entre les humains et cette espèce protégée dans cet archipel d’Asie du Sud-Est. Il y a peine une semaine, le mardi 23 juin, la carcasse enterrée d’un tigre mâle avait été retrouvée à l’intérieur du parc national de Batang Gadis, dans le nord de l’île de Sumatra.

Des habitants, dont un chef de village, ont affirmé que le prédateur avait été empoisonné par des agriculteurs qui lui reprochaient d’avoir tué leur bétail. Une tigresse a par ailleurs dû être transportée lundi d’une plantation de l’ouest de Sumatra vers une zone protégée.

Les conflits entre les tigres et les habitants sont fréquents en Indonésie, notamment dans les secteurs où la déforestation pour la culture de palmiers à huile a réduit l’habitat naturel de ces animaux. Des attaques mortelles de ces tigres en voix d’extinction contre des habitants ont été enregistrées dans l’île de Sumatra en 2019.

Ces animaux sont également victimes du braconnage, car les organes des tigres sont largement utilisés par la médecine traditionnelle chinoise, un marché juteux pour les trafiquants, malgré les études scientifiques prouvant que ces remèdes n’ont aucune efficacité thérapeutique

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici