L’Iran demande à Interpol l’arrestation de Donald Trump pour avoir éliminé le général Soleimani

Le guide suprême de la République Islamique d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei/DR
Le guide suprême de la République Islamique d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei/DR

“Trente-six personnes parmi celles qui (…) ont participé à l’assassinat de Hajj Ghassem, dont des responsables politiques et militaires des États-Unis et d’autres gouvernements, ont été identifiées”, a déclaré le procureur général de Téhéran, Ali Alqassi-Mehr.

“L’Autorité judiciaire a émis un mandat d’arrêt et réclamé une notice rouge d’Interpol pour ces personnes”, a-t-il ajouté, précisant qu’elles étaient recherchées pour “meurtre” et “action terroriste”.

“En tête de liste figure le président américain Donald Trump, qui sera poursuivi même après la fin de son mandat”, a avancé Ali Alqassi-Mehr, cité par Mizan, agence officielle de l’Autorité judiciaire.

Le 3 janvier dernier, Donald Trump avait annoncé l’élimination du général Qassem Soleimani, un des poids lourds du régime des mollahs iraniens, notamment responsables des actions les plus nocives du régime. Il a été tué dans un tir de drone ciblé alors qu’il était en Irak en vue de projeter des attaques “imminentes” contre les intérêts américains.

La notice rouge d’Interpol, l’organisation de coopération policière internationale, est une demande d’arrestation à des fins d’extradition concernant des personnes recherchées à la suite d’un mandat d’arrêt ou d’une décision judiciaire du pays demandeur. Elle ne constitue pas à proprement parler un mandat d’arrêt international.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici