L’antiracisme est-il une maladie mentale? Dans les Simpsons, plus des voix blanches pour les personnages noirs

Les Simpsons / Photo: DR
Les Simpsons / Photo: DR

“Les Simpsons n’auront plus d’acteurs blancs pour doubler les voic des personnages non blancs”, a déclaré la Fox vendredi.

Cette décision intervient alors que plusieurs émissions de télévision ont retiré de leurs plateformes de diffusion des épisodes mettant en scène des visages noirs, et dans un pays où la représentation des races à la télévision et au cinéma est controversée.

Sur “Les Simpsons“, Hank Azaria a été la voix du personnage de dessin animé noir Carlton Carlson. Il était également connu pour avoir prêté la voie à Apu, un personnage qui a longtemps été critiqué pour sa représentation raciste d’un Indien. Azaria a annoncé qu’il ne doublerait plus le personnage.

Après 25 ans de fidélité, l’acteur américain d’origine juive grecque Hank Azaria, qui prêtait sa voix au personnage des Simpson Apu Nahasapeemapetilon, a annoncé qu’il ne ferait plus la voix du gérant d’épicerie indien, après des accusations grotesques de racisme.

De le lancement de la première saison des Simpson en 1989, Hank Azaria a été choisi pour doubler plusieurs personnages, dont le barman Moe, le chef de la police Wiggum et le patron de supérette Apu. Vingt-cinq saisons et un long métrage plus tard, Azaria est toujours fidèle au poste de la maison Simpson.

Harry Shearer interprète le personnage noir du Dr Julius M. Hibbert, l’un des nombreux personnages qu’il interprète, notamment M. Burns, Waylon Smithers, le principal Skinner, Ned Flanders, le révérend Lovejoy et Kent Brockman.

La nouvelle politique de la Fox fait suite à l’annonce de plusieurs acteurs blancs, dont Jenny Slate et Kristen Bell, qui ont accepté de ne plus interpréter de personnages biraciaux. Mike Henry a annoncé vendredi qu’il ne donnerait plus la voix au personnage noir de Cleveland Brown dans le dessin animé Family Guy de la Fox.

Pendant des années, personne n’y a fait attention, à l’exception des individus extrémistes de gauche, des racistes anti-blancs, et cet aspect n’a pas empêché le succès planétaire des Simpson pendant des années.

Désormais, ce sont ces malades mentaux qui imposent ce qui est correct et ce qu’il ne l’est pas, dans le domaine des médias et du divertissement.

Et tout le monde s’y plie…

Source: Fox News/ The Telegraph

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici