Destruction de statues: Donald Trump ne lâche pas le morceau

Donald Trump / Photo: Wikimédia Commons
Donald Trump / Photo: Wikimédia Commons

Chaque jour, les vandales continent de vandaliser nos monuments. Macron a prononcé quelques mots lors de sa dernière allocution. Depuis, plus rien. De son côté, Donald Trump ne lâche rien. Il accuse sans pitié les destructeurs de statues. 

Il est même outré que certains sénateurs et maires des États-Unis cherchent à pactiser avec les antifas, les black blocs et tous ceux qui veulent effacer l’histoire de l’Occident.. Il le dit très fort, une fois de plus, ce soir sur Twitter

“Il est très triste de voir les États autoriser des bandes de mafieux, d’anarchistes et de pillards, dont beaucoup n’ont aucune idée de ce qu’ils font, à démolir sans discernement nos statues et nos monuments du passé. Certains sont de grandes œuvres d’art, et tous représentent notre histoire et notre patrimoine, les deux à la fois.”

Trump n’est peut-être pas le meilleur chrétien de la planète, mais il a parfaitement compris la puissance des valeurs et des symboles chrétiens dans l’identité américaine. Il sait que ce pays ne peut en aucun cas se passer de ses protestants ni de ses catholiques. Alors, il les défend.

Et il défend toute l’histoire américaine, les soldats morts au combat, les inventeurs, les entrepreneurs, les génies, les aventuriers, les grands généraux et les grands artistes qui ont façonné l’histoire américaine. Trump sait que l’identité est un champ de bataille prioritaire. Il sait qu’un demi-blabla à la Macron ne suffit pas.

Inlassablement, Trump se rattache à l’identité américaine. Un pays de droite.

La gauche veut le faire plier. Elle a 90% des médias. Ça ne lui fait pas peur. Trump est taillé pour le combat. Quand il n’y a plus de problèmes graves, il s’ennuie.

Source: Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici