Trump visite le mur en Arizona, un puissant instrument pour protéger la frontière et le pays

Le président Trump s’est rendu en Arizona pour une table ronde sur la sécurité des frontières et a annoncé l’achèvement de plus de 200 miles (320 kilomètres) de ce qu’il nomme un “système de mur frontalier” impénétrable pour empêcher les immigrés illégaux d’entrer.

Nous sommes en bonne voie pour achever 450 miles d’ici la fin de l’année, 500 miles presque immédiatement après“, a-t-il déclaré aux patrouilles frontalières, aux forces de l’ordre et aux élus, dont le gouverneur Doug Ducey.

Donald Trump a qualifié les 200 miles, qui ont remplacé les clôtures existantes, en grande partie délabrées, de “mur le plus puissant et le plus complet au monde“, faisant allusion aux capteurs et autres technologies, et affirmant qu’il faudrait “une échelle extraordinairement longue” pour le franchir.

Mon administration a fait plus que quiconque dans l’histoire pour sécuriser notre frontière sud“, a-t-il ajouté.

Il a également critiqué l’administration Obama et les démocrates, qui se prononcent en faveur des “caravanes” d’immigrés et de l'”ouverture des frontières”, et a déclaré que le mur, en particulier en Californie, “a empêché une catastrophe de coronavirus sur notre frontière sud“, qui, selon lui, aurait été autrement un “épicentre mondial” de transmission du virus.

Trump était accompagné de Chad Wolf, secrétaire d’État à la sécurité intérieure par intérim, qui a qualifié le système du mur d'”obstacle indéniable aux passeurs, trafiquants et autres criminels qui ont exploité notre manque d’infrastructures frontalières efficaces pour faire passer des drogues, des biens illicites et se livrer à la traite des êtres humains“.

Deux choses qui n’ont jamais changé, un mur et une roue. Nous aurons toujours des roues, et nous aurons toujours des murs“, a déclaré le président.

Source: AP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici