Pas d’Américains à Paris cet été?

Tour Eiffel
Photo / Pxhere

Les pays de l’Union européenne qui cherchent désespérément à relancer leur économie et à rouvrir leurs frontières aux touristes risquent d’interdire l’entrée aux Américains parce que les efforts des États-Unis pour contenir la pandémie de coronavirus n’ont pas permis d’arrêter la progression.

Les projets de listes de pays qui seraient bloqués montrent que les États-Unis — qui ont eu au moins 2 312 302 cas confirmés et 120 402 décès, soit le plus grand nombre au monde — figurent parmi les pays dont l’interdiction est envisagée, avec le Brésil et la Russie.

Les pays de l’UE examinent des listes de visiteurs potentiels qui seraient acceptables en fonction de la manière dont leur pays gère la pandémie, et elles incluent la Chine, où l’épidémie a commencé, ainsi que des pays en voie de développement tels que l Ouganda, Cuba et le Vietnam.

Depuis la mi-mars, les visiteurs des États-Unis et d’autres pays sont exclus des visites dans l’UE, à l’exception des rapatriements ou des “voyages essentiels”.

Cependant les membres prendront une décision finale sur les personnes qui peuvent ou non entrer dans l’Union avant la réouverture du bloc aux voyages le 1er juillet.

L’épidémie est sous contrôle dans la plupart des pays d’Europe occidentale, tandis que les cas continuent d’augmenter aux États-Unis, ce qui a conduit certains responsables à proposer d’exclure les voyageurs en provenance des États-Unis.

Cette mesure ne manquerait pas d’attiser les tensions entre l’UE et les États-Unis, étant donné la dépendance économique des deux parties en matière de commerce et de tourisme.

Des millions de touristes américains visitent les pays de l’UE chaque année, et vice versa.

Source: The New York Times

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici