Explosion de la barbarie: Une statue de la Vierge Marie décapitée par lapidation dans l’Hérault

La statue de la Vierge Marie décapitée par lapidation/DR
La statue de la Vierge Marie décapitée par lapidation/DR

Une vague de barbarie sans précédent frappe actuellement l’Occident, et la France, malgré tous ses accommodements déraisonnables, n’échappe pas à ce tsunami destructeur. Hier matin, des passants ont ainsi retrouvé au pied du pont d’Hérault, à Sumène, cette statue de la Vierge Marie décapitée à coups de pierre.

La tête de la sainte vierge se trouve encore au sol, parmi quelques autres morceaux de la statue détruite. Non loin de là, se situe une grosse pierre, qui a été l’instrument de ce vandalisme anti-chrétien.

La statue a été implantée là après guerre, en 1950, entre la Départementale 999 qui mène au Vigan et la Départementale 986 qui monte vers l’Aigoual. À quelques mètres se trouve le pont d’Hérault. Le symbole chrétien représente “un guide” pour les voyageurs et a vocation à les préserver des routes dangereuses.

Ghislain Pallier, maire de Sumène fraîchement élu au premier tour des municipales en mars dernier, a porté plainte ce mercredi matin. On ignore toujours qui sont les auteurs de cette destruction barbare, mais cet acte contribue à alimenter une actualité effrayante.

Cette démolition n’est pas sans rappeler la destruction de la Croix de fer, le 11 mai dernier, au sommet du Pic Saint-Loup à une quarantaine de kilomètres de là.

Dans tout ce chaos destructeur, a finalement surgi un marbrier de Saint-Hippolyte-du-Fort, en Cévennes, qui s’est déjà proposé pour réparer la statue de la vierge Marie. La civilisation a ses médecins, mais face aux barbares elle doit encore trouver ses défenseurs.

Source: France 3

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici