Combien de personnes les djihadistes ont-ils tuées au Burkina Faso en 5 ans?

Des djihadistes africains au Mali/DR
Des djihadistes africains au Mali/DR

Entre avril 2015 et mai 2020, les attaques djihadistes perpétrées au Burkina ont tué plus de 1 650 civils et militaires burkinabè, selon un rapport publié mercredi par l’Observatoire pour la démocratie et les droits de l’homme (ODDH) sur les violences dans ce pays.

Les auteurs de ce rapport révèlent que 580 attaques des djihadistes ont frappé le Burkina, mais qu’au vu de nombreux autres signalements, le “nombre total d’attaques commises pendant cette période est vraisemblablement bien plus élevé”. Au cours de ces attaques, 1 219 civils ont été tués par les islamistes, dont 595 par assassinat ciblé.

Sur la même période, les forces de sécurité burkinabè sont accusées de la mort de 588 civils, selon différentes ONG. “La très grande majorité de ces civils tués par les FDS appartient à la communauté peule”, précise le rapport.

Les djihadistes recrutant notamment parmi les Peuls, les amalgames sont fréquents entre cette communauté et les djihadistes. Les groupes djihadistes attisent d’ailleurs ces tensions, et les représailles contre les Peuls se sont multipliées en 2019.

Sous-équipées et mal entraînées, les forces de sécurité burkinabè n’arrivent pas à enrayer les attaques djihadistes malgré l’aide de forces étrangères, notamment de la France, présente dans le Sahel avec 5 100 hommes dans le cadre de l’opération anti-djihadiste Barkhane.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici