Pour combattre le chômage aux Etats-Unis, Trump suspend l’immigration de travail

Donald Trump / Photo: Wikimédia Commons
Donald Trump / Photo: Wikimédia Commons

Le président Trump signera lundi un décret suspendant des visas de travail jusqu’à la fin de l’année, prolongeant un décret introduit au plus fort de la crise du coronavirus.

Les nouvelles restrictions s’appliqueront à un bon nombre de types de visas de travail. L’administration estime que la restriction libérera jusqu’à 525 000 emplois pour les Américains d’ici la fin de 2020, a déclaré un haut fonctionnaire de l’administration, avec plus de 21 millions de personnes sans emploi, selon les données de mai du Bureau des statistiques du travail.

L’interdiction de nouveaux visas s’applique aux visas H-1B, qui sont utilisés par les grandes entreprises technologiques américaines, et leurs familles proches, aux visas H-2B pour les travailleurs saisonniers non agricoles, aux visas J-1 pour les étudiants en échange et aux visas L-1 pour les dirigeants de multinationales.

L’interdiction élargie s’appliquera également aux visas H-2B pour les travailleurs saisonniers à court terme occupant d’autres emplois non agricoles, tels que l’aménagement paysager, et aux visas J-1 pour les travailleurs à court terme, notamment les nourrices et les jeunes en année sabbatique.

Il y aura des exemptions pour les travailleurs de l’industrie alimentaire, qui représentent environ 15% des visas H-2B. Les travailleurs du secteur de la santé qui participent à la lutte contre les coronavirus continueront d’être autorisés.

Les mesures de l’administration ne s’appliqueront pas aux personnes se trouvant déjà aux États-Unis.

Trump avait auparavant promis de suspendre toute immigration aux États-Unis, mais a laissé en place les immigré qui travaillent dans les fermes et les usines de transformation de la viande du pays, fournissant une main-d’œuvre essentielle.

Source: AP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici