VIDEO. Les émeutiers font rage toute la nuit dans le centre-ville de Stuttgart: affrontements, pillages, policiers blessés…

Image d'illustration/DR
Image d'illustration/DR

Vitrines brisées, policiers blessés, magasins pillés. Des dizaines de petits groupes ont dévasté le centre-ville de Stuttgart, toute la nuit de samedi à dimanche. La police allemande, qui a fait plus de 20 arrestations, a dû admettre que la situation est devenue incontrôlable.

Des dizaines de petits groupes violents ont dévasté le centre-ville de Stuttgart et blessé plusieurs policiers. “La situation est complètement hors de contrôle“, a déclaré un porte-parole de la police tôt dimanche matin à Stuttgart.

Après plusieurs heures, la situation s’est calmée au petit matin. Des forces d’urgence de tout Baden-Wuerttemberg avaient reçu l’ordre de se rendre dans la ville pour faire face à la situation.

Des enregistrements vidéo des batailles de rue ont circulé sur les réseaux sociaux. Les images montrent des jeunes hommes qui défoncent des vitrines ou arrachent des pavés du sol.

Le porte-parole de la police a déclaré que “c’était une véritable émeute.” Toute une série de magasins ont été touchés, ainsi que des véhicules. Il y a également eu des pillages sur la Schlossplatz et la Königstrasse, la principale avenue commerçante de Stuttgart.

On ne connaît pas encore le contexte de ce chaos et le nombre exact d’émeutiers. La police a parlé de centaines de personnes qui avaient agi divisés en petits groupes mobiles. Plus d’une douzaine d’agents ont été blessés. Selon la police, dimanche, plus de 20 personnes ont été arrêtées provisoirement.

Les émeutes ont commencé vers minuit, a déclaré le porte-parole de la police. Le dimanche matin, c’est le retour au calme, mais les traces sont bien visibles. Les dégâts étaient encore visibles : les vitrines de plusieurs magasins avaient été brisées.

La police restera dans le centre ville avec un important contingent pour des raisons de sécurité, a déclaré le porte-parole de la police dans la matinée.

Le week-end dernier déjà, il y a eu des affrontements avec la police attaquée par des “jeunes”, mais pas de cette ampleur.

Il y a quelques jours, la police de Stuttgart avait parlé de “dépassement de limites” suite à des incidents en marge d’une manifestation d’extrême gauche. “Une partie de la gauche dépasse ici les limites, ce que nous n’avons jamais vu auparavant à Stuttgart“, a déclaré un porte-parole de la police.

Source: Der Spiegel

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici