Méfaits du confinement chez les enfants: 70% sont atteints de troubles et d’angoisses

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Le confinement a eu un résultat catastrophique sur les enfants. 65% des enfants de moins de 6 ans et 71% des plus de 6 ans ont vécu le confinement avec des malaises et des problèmes de comportement, en particulier avec des symptômes liés à la régression.

C’est ce que révèlent les résultats d’une étude italienne sur l’impact psychologique et comportemental du confinement sur les enfants et les adolescents, menée par l’Institut Giannina Gaslini et l’Université de Gênes. 6800 personnes ont participé à l’étude, dont environ 3200 avec des enfants dans la période qui a suivi le confinement.

Le confinement a vraiment marqué nos enfants avec différents types de régression, des problèmes qui avaient peut-être été surmontés et qui sont réapparus, tels la peur des pleurs sombres et inconsolables, la difficulté à s’endormir et l’anxiété de séparation“, a expliqué Paolo Petralia, directeur général de l’Institut Gaslini de Gênes, en présentant la recherche au ministère de la Santé à Rome.

Les mots-clés que nous avons le plus souvent constatés dans les mots et les dessins des enfants de moins de 6 ans étaient ‘j’ai peur’ et ‘moche’.“, a-t-il dit.

Chez les plus de 6 ans, nous avons remarqué une difficulté à s’endormir et à se réveiller encore plus évidente, avec une altération importante du rythme veille-sommeil. Autres symptômes: obsession de la propreté, essoufflement, mauvaise coopération dans les tâches ménagères, abus des médias.”

Ces données sont uniques car personne ne peut plus heureusement les collecter et nous devons maintenant les utiliser pour reconstruire leur vie“, a affirmé souligné Fabrizio Starace, psychiatre et membre du groupe de travail pour la reconstruction.

En effet, le confinement étant levé, il ne sera plus possible de réunir ces données. Aucune étude de ce genre n’étant menée en France, il faut se contenter des chiffres italiens. “Dans d’autres pays des symptômes comme ceux-là ont été constatés chez les enfants“, a confirmé Fabrizio Starace.

Et puis, je pense aux jeunes qui ont des problèmes comme le syndrome de Tourette ou d’autres maladies mentales, obligés de rester chez eux, peut-être dans un espace confiné. Cette étude confirme l’ampleur de ce phénomène, ressenti dans toutes les familles et constitue un stimulant pour se rétablir le plus rapidement possible“.

Source: Ministère italien de la Santé

3 Commentaires

  1. Ce confinement a touche tout le monde. Les vieillards separes de leurs familles. Les couples separes pour diverses raisons sans avoir la possibilite de se rejoindre apres le sale jour fatidique. Les parents qui eux aussi ont ete angoisses… et les enfants ont ete impregnes de leurs angoisses. Les jeunes qui n’ont plus pu aller travailler, salaires manquants ou estropies, avec des dettes qui continuaient a courrir. Les auto-entrepreneurs.. les nouveaux commercants, entrepreneurs… Les jeunes descolarises, desocialises. Au mieux avec le privilege de parents qui pouvaient les faire travailler. Les autres perdant leurs petits acquis.
    C’est une honte.
    C’est de TOUT CELA que nos gouvernants sont responsables et ce dont ils devront rendre compte.
    J’espere que beaucoup de ces personnes qui ont subi les outrages de ce confinement trouveront des avocats pour defendre leurs droits, pour defendre leurs vie, leur sante.
    De la faute des gouvernants, des hommes politiques !
    Pas de ce Covid, dont je persiste a croire et a dire qu’il n’a existe que pour nous amener a la situation actuelle. Et dont on apprendra bientot, qu’il ne fut qu’un virus grippal saisonnier, et qu’il ne fit pas tous les morts annonces, pas plus que l’an passe, et que les annees precedentes.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici