Incendie à bord du sous-marin nucléaire d’attaque Perle dans la base de Toulon

Le sous-marin nucléaire d'attaque Perle/DR
Le sous-marin nucléaire d'attaque Perle/DR

Ce vendredi en fin de matinée, un incendie s’est déclaré à bord du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Perle en cours de révision à la base navale de Toulon. Il ne contenait “aucun combustible nucléaire à bord, celui-ci ayant été retiré dans le cadre de l’arrêt technique. Le sous-marin a été évacué, il n’y a pas de blessés”, a précisé la préfecture maritime.

L’incendie s’est déclaré sur une machine –appelée un auxiliaire– dans la tranche avant du navire. Le feu reparti n’est pour l’heure toujours pas éteint et redouble d’intensité, malgré le travail des pompiers du Var, qui viennent de recevoir le renfort d’une trentaine de marins-pompiers de Marseille.

Parmi les causes possibles du sinistre, les spécialistes évoquent une soudure mal protégée, ou un découpage haute pression qui a mal tourné.

Pas de remake de Tchernobyl à craindre, car le combustible nucléaire, mais aussi les armes, les batteries placées à l’avant, ainsi que le carburant du moteur de secours diesel avaient été retirés du bâtiment pour sa période de maintenance.

C’est un coup très dur pour la marine, dont la flotte de sous-marins nucléaires d’attaque, va être cruellement réduite à 4 vu les dégâts sur Perle, le SNA Saphir ayant déjà été désarmé, il ne reste plus que les SNA: Rubis, Casabianca, Émeraude, et Améthyste.

Mis en service en 1993, la fin de l’arrêt technique du sous-marin Perle était prévue en février 2021, le SNA était le dernier-né de la série des sous-marins de la classe Rubis, qui arrive en fin de vie et doit être remplacé à partir de 2021 par les Barracuda.

Source: AFP

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici