Le Ghana invite les Noirs qui se plaignent du racisme à “rentrer chez eux” en Afrique

La ministre du Tourisme du Ghana Barbara Outeng-Gyasi/DR
La ministre du Tourisme du Ghana Barbara Outeng-Gyasi/DR

“Profitez-en, rentrez chez vous, construisez une vie au Ghana, vous n’avez pas à rester là où vous n’êtes pas désirés pour toujours, vous avez le choix et l’Afrique vous attend”, a exhorté la ministre du Tourisme du Ghana, Barbara Oteng-Gyasi selon le média The Independent Ghana.

Barbara Oten-Gyasi s’est ainsi adressée aux Afro-Américains, en les invitant à rentrer d’où ils viennent, en Afrique, et en précisant que le Ghana leur tendait les bras pour les accueillir. La ministre a fait cette annonce lors d’une cérémonie pour George Floyd dont les anti-racistes attribuent la mort au racisme.

“Nous continuons à ouvrir nos bras et à inviter tous nos frères et sœurs à rentrer chez eux”, a-t-elle martelé. L’année dernière, le Ghana a lancé l’initiative “l’année du retour”. Celle-ci consiste à ouvrir le pays à l’accueil des Africains de la diaspora. Ainsi, de nombreux Afro-Américains avaient visité le pays.

Mais cette année, le Ghana est passé à l’étape supérieure avec “au delà du retour”. Cette nouvelle initiative, qui semble être une évolution de la première, a pour objectif d’aider les Africains de la diaspora à s’installer au Ghana, et investir dans l’économie du pays.

Le panafricanisme est très fort, que ce soit en Occident ou en Afrique. Le Gabon a une politique semblable au Ghana comme en témoigne la naturalisation de l’acteur Samuel Lee Jackson, l’été dernier, sans pour autant que l’acteur soit allé jusqu’au bout de sa logique: rentrer vivre sur la terre de ses ancêtres.

“Le destin de toutes les personnes noires, où qu’elles se trouvent dans le monde, est lié à l’Afrique”, avait déclaré à l’Élysée, le 11 juillet 2019, Nana Akufo-Addo, le président du Ghana, véritable gourou du panafricanisme, dont la stratégie est de s’appuyer sur les Noirs du monde entier afin de promouvoir l’Afrique et ses intérêts.

Source: CNews

5 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici