Les émeutes raciales auront-elles la peau de la police? Minneapolis va “démanteler” sa police

Des policiers américains et des membres de la Garde Nationale à genou devant une foule menaçante qui le leur ordonne/DR
Des policiers américains et des membres de la Garde Nationale à genou devant une foule menaçante qui le leur ordonne/DR

“Nous nous sommes engagés à démanteler les services de police tels que nous les connaissons dans la ville de Minneapolis et à reconstruire avec notre population un nouveau modèle de sécurité publique qui assure vraiment la sûreté de notre population”, a annoncé la présidente du Conseil municipal, Lisa Bender, sur CNN.

Le New York Times rapporte dimanche que le conseil municipal de cette ville du Minnesota, épicentre de la pandémie d’émeutes raciales qui a contaminé l’Occident, a voté à une large majorité cette décision, se pliant aux exigences des émeutiers d’extrême gauche qui ont ainsi trouvé dans la violence le moyen d’imposer leurs idées.

Lisa Bender a précisé avoir l’intention de transférer les fonds alloués au budget de la police de la ville vers d’autres projets afin de garantir son clientélisme. Le conseil municipal va examiner la façon de remplacer la police actuelle. “L’idée de ne pas avoir de police n’est certainement pas un projet à court terme”. Suggérant que cela pourrait l’être à long terme.

Plusieurs élus de la gauche américaine planifient de s’attaquer à la police qu’ils accusent d’être le fruit du racisme, au mépris de la vérité, adoubant ainsi les mensonges grossiers de l’extrême gauche. Ils présentent ce lundi devant le Congrès une loi pour changer la police dans l’ensemble des États-Unis.

Certaines mesures sont déjà imposées, comme à Seattle, où le chef de la police a ainsi interdit le recours au gaz lacrymogène pour trente jours. La police de Minneapolis a annoncé qu’elle interdisait à ses policiers d’utiliser des “prises d’étranglement”.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici