Les antiracistes saccagent les statues, objets d’art et d’histoire

Image d'illustration Photo: Getty
Image d'illustration Photo: Getty

Les antiracistes ont un objectif: rendre l’homme blanc, et toute la civilisation occidentale avec lui, coupable de tous les malheurs du monde passé, présent et à venir. Alors, les symboles de cette civilisation sont pris pour cibles, exactement comme les églises.

Les manifestations #blacklivesmatters sont l’occasion, pour les gauchistes de toutes obédiences, d’agresser les statues des personnages emblématiques de l’histoire occidentale.

Le Figaro a tenté de recenser les saccages survenus ce week-end.

“À Tervuren, près de Bruxelles, un buste de l’ex-roi des Belges Léopold II a été vandalisé. Un groupe baptisé “Réparons l’Histoire” exige le retrait de toutes les statues de l’ancien souverain accusé d’avoir exterminé des millions de Congolais.” Comme aux yeux des antiracistes, tous les blancs sont racistes, il va falloir détruire des milliers de statues pour “réparer l’Histoire”…

“Sur le socle, on pouvait lire les trois lettres “FDP” (fils de pute).” Y’a du niveau, comme on dit aujourd’hui…”

Et ce n’est pas fini. “La statue d’Edward Colston, un marchand d’esclaves britannique du XVIIe siècle, a été mise à bas dimanche lors d’une manifestation contre le racisme à Bristol, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Cette démarche a nourri un débat en Grande-Bretagne entre ceux estimant qu’il s’agissait de vandalisme et ceux disant y voir un moment historique pour attirer l’attention sur le rôle du pays dans le commerce d’esclaves.” Détruire, aux yeux des antifas, c’est débattre. Ce qui explique pourquoi ils aiment tant frapper leurs contradicteurs.

“Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent des manifestants du mouvement Black Lives Matter applaudir la mise à bas de la statue, qu’ils ont jetée dans un canal, au cours d’une manifestation globalement pacifique à Bristol.” On imagine volontiers que les forces de l’ordre ont laissé faire. Sauver l’histoire de notre civilisation ne fait plus partie de leur mission depuis bien longtemps.

Et ça continue. “Une autre statue a été prise pour cible dimanche, devant le Parlement à Londres, celle de Winston Churchill,  l’ancien Premier ministre conservateur et héros de la Deuxième Guerre mondiale: l’inscription “était un raciste” a été apposée sous son nom sur le socle.” Si l’homme qui a vaincu le régime le plus raciste de tous les temps était un raciste, alors, forcément, tous les Blancs sont des nazis.

On aimerait rire de tous ces événements. Hélas ! ils en disent bien trop long sur le grand danger dans lequel se trouve aujourd’hui notre culture. Il est trop tard pour s’en amuser.

Source: Le Figaro

13 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici