Nouveau! Macron confie notre destin à trois gros bureaucrates

Emmanuel Macron / Photo: Wikimedia Commons
Emmanuel Macron / Photo: Wikimedia Commons

Même si les Français n’y croient pas une seconde, Macron a promis de “se réinventer.” Le Figaro explique quand et comment il va s’y prendre. Et tenez-vous bien, car son idée est pitoyable.

Macron ne va pas se réinventer: comme tout au long la crise sanitaire, il va demander à d’autres de décider à sa place de ce qu’il faut faire.

Le Figaro révèle ses intentions. Le président de la République va “intensifier ses consultations afin de faire des propositions aux Français entre le second tour des municipales, le 28 juin, et le 14 juillet”.

“Intensifier ses consultations”, ça signifie quoi? Prendre des rende-vous avec la Terre entière, palabrer, poser des questions sans écouter les réponses, comme l’ont toujours fait Hollande et Macron.

Mais, cette fois, il nous sort une nouvelle dream team, un think tank new book. Il sera composé de trois personnages parfaitement déplaisants.

D’abord Richard Ferrand, l’insupportable président de l’Assemblée, qui a maintes fois démontré son mépris à l’égard du peuple et de la démocratie.

Ensuite, Gérard Larcher, sénateur sphérique et nébuleux, faux homme de droite, vrai homme de paille, qui va pouvoir reprendre du rab de foie gras.

Et Patrick Bernasconi, président du Conseil économique, social et environnemental: un patron macronien qui vient des travaux publics et dirige maintenant une usine à gaz étatique. Donc, beaucoup plus macronien que réellement patron.

Voilà donc les trois nomenklaturistes chargés de “remettre à Macron, pour fin juin, un diagnostic de sortie de crise”. Comme si la France avait besoin, d’un diagnostic dressé par trois bons gros bureaucrates assoupis sur leur énorme pouvoir!

On sait déjà quel sera leur verdict: ne rien changer, endetter l’État, augmenter les impôts, le tout présenté comme un projet hyper-moderne, ultra-techno et super-sympa. Avec un peu de chance, on aura même le droit à quelques gags de Sibeth et à un sourire de Brigitte

Les Français pensent que rien ne changera, ils le disent, et ils ont bien raison.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici