Pourquoi, alors qu’elle se soumet au politiquement correct, Iris Mittenaere est-elle quand même attaquée?

Iris Mittenaere/DR
Iris Mittenaere/DR

Mardi 2 juin, l’ancienne miss France a obéi à l’injonction politiquement correcte qui ordonnait à tous les internautes d’afficher sur leur compte Instagram un “black screen”, un écran noir, pour soutenir le mouvement raciste anti-blanc “Black Lives Matter” qui répand la terreur et le chaos depuis plus d’une semaine.

Alors que la miss s’est pourtant exécutée, un internaute a surgi, lui reprochant son “hypocrisie”. Se soumettre à la doxa ne suffit plus!

“C’est marrant, on ne vous a pas entendue ces deux dernières années quand la police française a massacré des manifestants, éborgnés, mutilés par dizaine, de l’ultra-violence policière sur tout le territoire, quelle hypocrisie. En même temps, on ne peut pas bosser sur TF1 qui s’indigne de la violence policière aux États-Unis, mais défend la police française qui fracasse et tue autant, et dire la vérité qui dérange!”, a asséné le commissaire politique 2.0.

Iris Mittenaere a tout de suite réagi avant de se faire lyncher davantage par les kapos d’Instagram, et s’est défendue en martelant qu’elle avait immédiatement dénoncé la bavure policière sur George Floyd.

“J’ai réagi en story dès le lendemain de la diffusion de cette vidéo qui m’a fait vomir avant même que la France se mette à poster quoi que ce soit. Mais vous n’avez certainement pas vu cela et je trouve dommage de devoir se justifier aujourd’hui.”, s’est-elle tout de même justifiée.

Le degré de soumission à l’ordre idéologique s’observe désormais à la seconde du clic, à l’indignation établie, sur une story d’Instagram… La Police de la pensée derrière chaque smartphone, le cauchemar orwellien est aujourd’hui devenu réalité.

Source: Purepeople

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici