Les séries policières, c’est de la propagande pro-flic pour laver le cerveau, disent les manifestants aux Etats-Unis

Brooklyn 99 / Photo: NBC
Brooklyn 99 / Photo: NBC

Le mouvement gauchiste anti-flics aux États-Unis se répand dans tout le pays, souvent tournant au pillage et à l’émeute. En plus des policiers actifs, tués et blessés, qui en font les frais, la haine des manifestants poursuit aussi des personnages fictifs de flics dans les séries télé, mais également ceux qui les regardent.

Les manifestants anti-flics dénoncent comme de la “propagande” des séries telles que la populaire comédie policière Brooklyn Nine-Nine et d’autres séries policières. Les téléspectateur qui les regardent sont insultés sur les réseaux sociaux et traités de collabos.

Si vous aimez Brooklyn 99, c’est le moment de la fermer. Ils font des séries comme ça pour vous laver le cerveau et vous faire sympathiser avec les flics“, a tweeté un internaute.

Les séries policières sont de la propagande, cela inclut Brooklyn 99″, a tweeté un internaute lu par plus de 128 000 personnes.

Un autre a écrit: “Brooklyn 99 est une PROPAGANDE POLICIÈRE! Ils vous donnent une fausse idée de ce qu’est la police.

Les acteurs se la série, en panique, se sont précipités pour déclarer publiquement avoir fait des dons à Black Lives Matter.

Le réalisateur Dan Goor s’est abaissé à tweeter que “les acteurs et le réalisateur de Brooklyn 99 condamnent le meurtre de George Floyd et soutiennent les nombreuses personnes qui protestent contre la brutalité policière au niveau national. Ensemble, nous avons fait un don de 100 000 dollars. #blacklivesmatter“.

La star de la série, Stephanie Beatriz, a écrit un tweet encourageant les autres acteurs qui incarnent des policiers à l’écran de s’y joindre, avec un lien indiquant un don de 11 000 dollars.

Je suis un acteur qui joue un détective à la télévision“, a-t-elle déclaré. “Si vous jouez actuellement un policier? Si vous gagnez des dizaines ou des centaines de milliers de dollars par an grâce à votre rôle de flic? Je vous laisse faire le calcul.

En gros, vous gagnez une fortune parce que les spectateurs apprécient la police, alors donnez de l’argent à ceux qui prônent la haine du flic. Très logique.

Les acteurs d’autres séries policières ont suivi le mouvement pour s’acheter la caution du politiquement correct.

Le créateur d’une autre série, New York, section criminelle, Dick Wolf, a licencié un scénariste qui avait menacé des pilleurs.

Source: NYP/ Allociné

 

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici