Danger: les émeutes aux USA propagent le coronavirus

Les émeutes de Minneapolis / photo: Facebook
Les émeutes de Minneapolis / photo: Facebook

Alors que des milliers de manifestants continuent de protester contre le meurtre de George Floyd, les experts de la santé américains craignent qu’une deuxième vague d’infections COVID-19 ne soit déclenchée par les rassemblements de masse.

De nombreuses manifestations du week-end ont culminé lorsque les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes et utilisé du gaz poivré, et que les manifestants ont mis le feu à des voitures et à des bâtiments. La fumée, les gaz lacrymogènes et le spray au poivre provoquent la toux, et la toux augmente le risque de propagation du virus.

Le risque est encore plus prononcé si l’on tient compte des plus de 5 600 manifestants qui ont été arrêtés. Non seulement les prisons sont des espaces intérieurs surpeuplés, mais les manifestants sont restés assis dans des véhicules à courte distance pendant une période prolongée, ce qui augmente le risque de transmission du virus.

Lundi, les maires et les gouverneurs ont exhorté les manifestants à rester chez eux et, s’ils sortent, à porter un masque et à maintenir une distance suffisante. Conseil qui n’a évidemment pas été suivi.

“Si vous avez manifesté hier soir, vous devez probablement passer un test COVID cette semaine”, a déclaré le maire d’Atlanta, Keisha Lance Bottoms, lors d’une conférence de presse dimanche, “car il y a toujours une pandémie en Amérique, qui tue de plus en plus de Noirs que de Blancs”.

L’Amérique commençait à se remettre douloureusement du coronavirus. L’épidémie d’émeutes risque de la faire plonger dans une deuxième vague de contamination générale. Le cocktail “coronavirus + anarchie” a de quoi rendre la situation ingérable.

Source: ABC News

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici