Complètement fou! La Macronie a vidé les prisons de plus 13 500 prisonniers. Qui s’en réjouit?

Photo / Slate / DR
Photo / Slate / DR

“Pour la première fois depuis près de vingt ans, il y a en France moins de prisonniers que de places de prison”, exultent quelque 1 000 personnes, d’une quarantaine d’associations et d’organisations professionnelles de la justice, des avocats, des personnalités publiques et des femmes et hommes politiques.

“Ce qui était hier impossible est devenu réalité: en deux mois, le nombre de personnes détenues a été réduit de plus de 13 500”, continuent de se réjouir les signataires, parmi lesquels l’auteur Annie Ernaux, la journaliste Anne Sinclair, l’écrivain et réalisateur Philippe Claudel, l’acteur Bruno Solo ou le metteur en scène Olivier Py.

Prétextant la pandémie, la Macronie a vidé les prisons: de 72 500 détenus le 16 mars, ils n’étaient plus au 24 mai que 58 926 derrière les barreaux. Ainsi, avec environ 61 000 places opérationnelles, la densité moyenne des prisons françaises s’établit désormais à 96%. Il n’y a plus de surpopulation carcérale, puisque les détenus sont désormais dehors.

En mars 2018, Emmanuel Macron avait présenté une “refondation” des peines de prison. La réforme, entrée en vigueur le 24 mars, en plein confinement, proscrit les très courtes peines d’emprisonnement et favorise les peines alternatives à l’incarcération, mais oblige à faire exécuter les peines de plus d’un an d’emprisonnement.

Malin, Macron n’a pas construit les places de prisons qui s’imposaient, mais règle le problème de la surpopulation carcérale en libérant les prisonniers, condamnant ainsi les honnêtes citoyens à devenir les co-détenus des condamnés. La prison pour tous, enfin tous égaux.

Source: AFP

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici