Quatre interpellations dans l’affaire du rappeur abattu à la kalachnikov dans le Val-d’Oise

Samat / Photo: Capture d'écran YouTube
Samat / Photo: Capture d'écran YouTube

Vendredi 29 mai, quatre personnes ont déférées et mises en examen dans l’affaire de l’assassinat à la kalachnikov du rappeur Samat le 7 octobre 2019 à Garges-lès-Gonesse dans le Val-d’Oise. Encore plus impliqué dans le banditisme de cité que dans la musique, le rappeur avait été abattu à l’arme de guerre sur le parking d’un fast-food sous les yeux de sa famille.

Le 7 octobre 2019, le rappeur Samat était abattu à l’arme de guerre, sous les yeux de sa famille, à bord de sa voiture sur le parking d’un Mc Donald à Garges-lès Gonesse dans le Val-d’Oise.

L’homme de 37 ans, très impliqué dans le trafic de drogue et d’armes au sein de son département de la Seine-Saint-Denis aurait été victime d’un règlement de comptes.

La voiture de ses tueurs, qui lui ont tirés treize balles de Kalachnikov dans le corps dont cinq dans la tête, avait été retrouvée calcinée dans une cité sensible de Stains (Seine-Saint-Denis).

Une enquête, menée par les hommes de la police policière de Versailles, avait alors été ouverte par la juridiction interrégionale de Paris pour retrouver les protagonistes de cet assassinat.

Après neuf mois d’enquête, une vague d’interpellations a eu lieu en début de semaine dernière en Seine-Saint-Denis et à Lyon. Sept hommes et femmes, âgés de 31 à 43 ans ont été placés en garde à vue.

Quatre d’entre-eux ont été présentés, vendredi 29 mai, à un juge d’instruction et mis en examen pour assassinat et complicité. On ne sait pas, pour l’heure, s’ils ont tous été incarcérés.

D’après une source policière, le rappeur, qui souhaitait diversifier ses activités criminelles et envisageait de racketter des commerçants du Val-d’Oise en échange de sa protection, aurait dérangé une autre organisation originaire du quartier très sensible du Clos-Saint-Lazare à Stains.

Source: Le Parsien/ La Gazette du Val-d’Oise/ La Dépêche

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici