Près de Marseille, un repris de justice poignarde le nouveau compagnon de son ex-conjointe

Image d'illustration / Photo: iStock
Image d'illustration / Photo: iStock

Samedi 30 mai, un individu de 32 ans, très défavorablement connu de la justice, a reconnu son ex-compagne et le nouveau conjoint de celle-ci à bord d’un véhicule qui venait de percuter son automobile sur un parking de Marseille. Fou de rage, le délinquant a poursuivi le couple en voiture puis a poignardé son rival de plusieurs coups de couteau avant de s’emparer de sa voiture.

Samedi 31 mai, un homme de 32 ans est en voiture avec un autre individu de sa connaissance lorsqu’ils sont percutés par l’arrière par un véhicule Renault Twingo sur le parking du centre commercial de Plan-de-Campagne, dans l’agglomération marseillaise.

Le trentenaire reconnaît alors à bord de la Twingo, son ex-compagne, dont il est séparé depuis quatre ans, et le nouveau conjoint de celle-ci. Malgré l’ancienneté de leur rupture, son sang ne fait qu’un tour et, après les avoir menacés, il prend en chasse le véhicule du couple effrayé.

Une folle course-poursuite s’engage alors dans les rues de Marseille, occasionnant d’importants dégâts sur plusieurs véhicules en stationnement. C’est au terme d’un nouvel accrochage que les deux véhicules s’immobilisent.

C’est alors que le trentenaire énervé se précipite sur le nouveau compagnon de son ex et le poignarde à plusieurs reprises avant de repartir avec la Twingo du couple qui est abandonnée sur place, l’homme gravement blessé et la jeune femme fortement choquée.

Le couple est pris en charge par les secours et le blessé est hospitalisé dans un état grave. La Twingo sera retrouvée quelques heures plus tard, incendiée dans les quartiers Nord et l’agresseur sera interpellé à son domicile. Il a été placé en garde à vue.

Cet homme déjà condamné pour port d’armes, trafic de stupéfiant et escroquerie est désormais poursuivi pour tentative d’homicide, vol en réunion et dégradations. Son complice est toujours en fuite et activement recherché.

Source: La Provence/ Sud Ouest

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici