Tacatacatac! Dati passe la vitesse supérieure et mitraille Buzyn

Rachida Dati
Photo / Wikipédia

Si Rachida Dati veut être élue maire de Paris, elle doit pulvériser Agnès Buzyn et récupérer le vote LREM. C’est avec le centre, mou et indécis, qu’elle pourra compenser les voix qui lui ont manqué au premier tour. Alors, Dati tape sur Buzyn de toutes ses forces.

Et les arguments ne manquent pas, pour vider l’ex-ministre de la Santé de ses derniers soutiens.

“Agnès Buzyn ne revient pas pour Paris”, a-t-elle déclaré ce matin sur Europe 1. “Elle ne souhaitait pas revenir, elle revient pour pouvoir se justifier sur sa mauvaise gestion de la crise de la Covid, notamment quand elle était au gouvernement, et même quand elle était candidate.”

Autrement dit: la seule raison qui pousse Buzyn à courir encore sur la piste politique, c’est d’éviter d’être rattrapée par les tribunaux.

Mais Rachida Dati appelle à la plus grande sévérité à l’égard d’Agnès Buzyn: “Elle devra rendre des comptes, aux victimes, aux familles des victimes.” En menaçant ainsi sa concurrente LREM, Dati se pose en porte-parole des innombrables Français qui exigent que soit mis en place un grand procès du coronavirus, afin de juger et condamner l’action du gouvernement depuis cinq mois. C’est, à coup sûr, un créneau porteur.

Et elle conclut, implacable: “Son échec à Paris sera à la hauteur de son échec dans la gestion de cette crise sanitaire.”

Pendant qu’Hidalgo tente de rallier les voix écologistes, Dati essaye d’attirer l’attention des Parisiens en colère. Et ils sont nombreux. Il n’y a pas que des bobos, dans la capitale.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici