Racisme: Lewis Hamilton accuse les Blancs d’être complices de la mort de George Floyd

Lewis Hamilton/DR
Lewis Hamilton/DR

Alors que les États-Unis sont mis à feu et à sang par des émeutes raciales, le sextuple champion du monde de F1, Lewis Hamilton, a ainsi porté une accusation abjecte envers les Blancs, qu’il désigne être complices de la mort de George Floyd, cet afro-américain mort la semaine dernière des suites d’une bavure policière à Minneapolis.

La ville qui accueille, en outre, le grand-prix de formule 1 des États-Unis, est devenue depuis une semaine l’épicentre d’une pandémie de violences qui frappent désormais l’ensemble des États-Unis où des émeutiers, encouragés par la gauche, brûlent et pillent tout sur leur passage. Une explosion de violences que soutient Lewis Hamilton.

“Personne ne bouge le petit doigt dans mon industrie qui est bien sûr un sport dominé par les Blancs. J’y suis l’une des seules personnes de couleur, je reste encore seul”, ose le pilote Britannique de 35 ans.

“Certains d’entre vous figurent parmi les plus grandes stars et pourtant vous restez silencieux face à l’injustice”, a ajouté le pilote Mercedes sur Instagram, cette nuit. Un “silence” complice, comme le prétend le slogan d’extrême gauche qui fleurit dans les manifestations: “White silence = White consent”.

“J’aurais cru que vous verriez maintenant pourquoi cela arrive et réagiriez mais vous ne pouvez pas vous dresser à nos côtés. Sachez juste que je sais qui vous êtes et que je vous vois”, menace Lewis Hamilton. Un “vous” qui désigne les Blancs et un “nous” qui désigne les Noirs.

S’il prétend ne soutenir que les manifestants pacifiques, le pilote métis légitime bien les violences en prétextant qu’il “ne peut pas y avoir de paix, tant que nos soi-disant dirigeants n’enclenchent pas des changements, pas seulement en Amérique, mais au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie et partout ailleurs”.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici