Un échec de plus pour la Macronie: l’appli de flicage StopCovid toujours pas disponible.

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

C’est l’une des tartes à la crème de la gestion gouvernementale de l’épidémie de Covid 19: l’attestation StopCovid devait être disponible au téléchargement ce week-end. Encore raté!

Il en était déjà question au cœur de la période de confinement, et elle n’est toujours pas prête: la fameuse application “StopCovid”, censée nous prévenir en cas de rencontre avec une personne infectée par le coronavirus, ne sera disponible que mardi… si tout va bien.

Mardi midi, les Françaises et les Français pourront (…) trouver l’application et la télécharger” sur leurs téléphones, et non dès ce week-end comme il l’avait indiqué la semaine dernière, a déclaré ce dimanche le secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, sur Radio J.
Cette application de “traçage”, destinée à repérer la propagation du coronavirus, a déjà fait couler beaucoup d’encre. Très critiquée dès l’annonce du projet, elle est soupçonnée de permettre un flicage intempestif. Beaucoup de questions s’étaient notamment posées sur son caractère obligatoire ou non.
Au final, selon la communication gouvernementale, elle devrait utiliser la technologie Bluetooth, qui permet de se connecter aux appareils situés à quelques mètres, et son fonctionnement devrait être entièrement anonymisé.
Autrement dit, le système toujours en cours de développement devrait être capable de vous prévenir en cas de contact plus ou moins prolongé et rapproché avec une personne identifiée comme infectée par le nouveau coronavirus, mais sans vous dire qui, ni savoir qui vous êtes.
Le moins qu’on puisse dire est que de nombreux doutes subsistent, aussi bien sur la confidentialité du procédé que sur son efficacité, ce qui ne laisse  présager rien de bon pour le succès de l’opération financée, comme d’habitude, par les contribuables.
On voit d’ailleurs fleurir sur Facebook, depuis quelques jours, des messages  dont les auteurs demandent à celles et ceux qui auraient l’intention de  télécharger l’application de les supprimer au préalable de leurs listes de contacts, de peur d’être ainsi répertoriés contre leur gré par les autorités en charge du traçage.
Autrement dit et pour résumer, l’application Stop Covid n’est toujours pas prête mais ce n’est pas grave, puisque personne n’en veut. Et rendez-vous mardi pour… un foirage de plus, peut-être?
Source: Ouest France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici