Une purge dans l’armée allemande: les militaires de droite doivent démissionner ou ils seront virés

Kommando Spezialkräfte / Photo: Bundeswehr
Kommando Spezialkräfte / Photo: Bundeswehr

Le commandant des forces spéciales de l’armée allemande (KSK) a appelé les soldats de droite à démissionner de l’armée. Sinon, ils seraient traqués et virés de l’armée, a écrit le brigadier général Markus Kreitmayr dans une lettre circulaire adressée à l’unité d’élite, qui a fuité sur Internet.

Il a menacé tous les soldats du KSK qui ne soutiennent pas la Constitution ou “sympathisent avec les mouvements de droite: ils ne méritent pas notre camaraderie! Ils ne sont pas de chez nous! Ils devraient quitter notre unité et la Bundeswehr de leur propre gré! Si vous ne le faites pas, vous allez voir que nous vous retrouverons et vous expulserons“.

La raison de cette lettre incendiaire est le cas d’un soldat du KSK chez qui des armes, des munitions et des explosifs ont été trouvés à la mi-mai. Le sergent-major avait été visé par le Service de contre-espionnage militaire (MAD) et avait été classé comme un “citoyen d’extrême droite”. Le MAD a alors informé le bureau de la police criminelle de l’État de Saxe. Depuis la perquisition, le soldat est en garde à vue.

Pour le brigadier général Kreitmayr, des soldats comme l’accusé ont “personnellement causé un préjudice massif à la réputation de la KSK et de l’ensemble de la Bundeswehr, mais aussi à chaque soldat” par “leur proximité avec les mouvements extrémistes et leurs idées d’extrême droite“.

Le commandant du KSK a donc annoncé une “tolérance zéro” à l’égard des soldats ayant des idées patriotes ou nationalistes.

C’est précisément à nous, en tant que noyau des forces spéciales de la Bundeswehr, que doivent être imposées les exigences les plus élevées” affirme-t-il, en parlant d’un “socle de valeurs inébranlable fondé sur les valeurs de notre ordre fondamental démocratique libre“.

Créé en 1996, le Kommando Spezialkräfte (KSK, Unité des forces spéciales) fait partie des forces spéciales de la Bundeswehr. Il est étroitement modelé sur les Special Air Service britanniques. Ses missions sont les opérations spéciales, la reconnaissance, le contre-terrorisme, le sauvetage, l’évacuation et le sauvetage des civils dans les zones de guerre. L’unité, bien que jeune, a été plusieurs fois décorée par les pays partenaires de l’Otan.

Source: Augen Geradeaus

2 Commentaires

  1. oui, mais comme vous avez poste cet article, il y a un probleme de psychopathologie dans cette Allemagne “Le ministère de l’intérieur du Bade-Wurtemberg met en garde contre la violence de l’extrême gauche”

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici