Dans le Maine-et-Loire, quatre “gens du voyage” vont en prison pour une rixe avec des Africains

Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay
Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay

Quatre hommes appartenant à la communauté des gens du voyage ont été présentés, ce vendredi 29 mai, en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Saumur pour l’agression des Africains. Ils ont écopé d’un an de prison ferme, dont 7 mois avec sursis, avec maintien en détention.

Ils ont été interpellés ce mardi 26 mai, vers 6h, dans un camp de “gens du voyage” près de Doué-la-Fontaine, dans le Maine-et-Loire, suite à une importante opération menée par les gendarmes de la compagnie de Saumur et impliquant pas moins d’une quarantaine de militaires.

L’opération, qui a mobilisé plusieurs unités d’intervention de la région ainsi qu’une unité cynophile, s’est déroulée sans heurts et a permis l’interpellation de quatre individus identifiés comme les potentiels agresseurs de quatre immigrés africains le 16 mai dernier à Doué-la-Fontaine.

Ce samedi soir-là, dans des circonstances et pour des raisons troubles, quatre Africains originaires du Togo, du Mali et de Guinée aurait été frappés et insultés par un groupe de “gens du voyage”, sous l’influence de l’alcool. Des propos racistes auraient été proférés à l’encontre des Africains.

Les gendarmes étaient venus à la rescousse des Africains, hébergés gratuitement par la commune dans un ensemble de logements devant lesquels la rixe s’était produite. Les “voyageurs” avaient été dispersés par les forces de l’ordre et une enquête avait été ouverte par le parquet de Saumur, qui a abouti à la condamnation.

Source: Ouest France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici