VIDEO. Syndrome de Stockholm: “Je veux éviter à tout prix la récupération” clame une victime d’agression

Image d'illustration Photo: DR
Image d'illustration Photo: DR

Un couple de Français nés en Algérie, de 84 et 81 ans, victime d’une agression dimanche 24 mai dans le 13e arrondissement de Paris, s’insurge contre la révélation salutaire de cette vidéo, dont la diffusion a même permis l’arrestation des agresseurs, au lieu de se scandaliser du règne de l’insécurité qui les a frappé.

“C’est une affaire regrettable qui mérite sanction. Cela ne me dérange plus que cette vidéo soit diffusée, mais ce qui m’a franchement déplu, ce sont les commentaires racistes qui ont accompagné sa diffusion. Je veux éviter à tout prix la récupération. Le racisme, ce n’est pas du tout ma vision de la vie, c’est à l’opposé. Je ne veux pas qu’on exploite cet événement à des fins politiques”, martèle l’octogénaire attaqué.

Ce délire montre bien que le bon sens, a chez certains totalement disparu par l’endoctrinement et même une subversion de la société. La colère provoquée par l’ignominie de l’agression devient l’objet de l’indignation, en occultant de ce fait le véritable scandale et le mal commis par l’attaque. Orwell lui même ne l’avait pas imaginé.

“Nous avons été bousculés. Leur but était de nous voler, sans doute pas de nous brutaliser”, tente de se rassurer la victime qui défend ses agresseurs en spéculant complètement sur les capacités de nuisances de ceux, qui ont pourtant en toute connaissance de cause décidé de les attaquer, rompant l’axiome de non-agression, pourtant à la base naturelle de toute société.

Assujettis de cette façon au syndrome de Stockholm, le comportement de ces victimes constituent un danger public, car ils encouragent les agresseurs par leur laxisme et la défense de leurs bourreaux, à recommencer, et à aller plus loin dans la violence en exposant ainsi le reste de la société à des agressions plus graves encore.

Les voleurs ont été retrouvés grâce à la vigilance d’un policier qui a pu reconnaître les agresseurs après avoir visionné la vidéo avant sa prise de service. Ils ont été interpellé au lendemain de leur attaque à Saint-Denis. Les deux sont des “mineurs étrangers isolés” originaires de Libye et d’Algérie, de 16 et 13 ans et ont été présenté devant la justice.

Source: Le Point

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici