Trump pour la liberté d’expression: il prend un décret contre la censure sur les réseaux sociaux

Donald Trump / Photo: White House
Donald Trump / Photo: White House

Le président Trump prévoit de signer ce jeudi un décret visant la censure arbitraire des contenus sur les réseaux sociaux. L’attachée de presse de la Maison Blanche, Kayleigh McEnany, a déclaré aux journalistes que l’ordre “concerne les réseaux sociaux”, mais aucun autre détail n’a été donné.

Plus tôt dans la journée, Donald Trump a promis une “grande action” contre les géants de réseaux sociaux qui, selon lui, censurent les internautes de droite et a menacé de les “fermer” si elles continuaient.

Cette mesure intervient dans le sillage de la décision prise mardi par Twitter d’ajouter des notes de vérification des faits au bas de deux des tweets de Trump concernant le vote par correspondance. Cela équivaut à attribuer à ces tweets la qualification de “fake news”, sur la base des critères purement arbitraires et sans rapport avec les faits réels.

La décision du site de réseau social a scandalisé le président Trump, qui s’en est pris à l’entreprise – et l’industrie des réseaux sociaux en général.

Les géant d’Internet font tout ce qui est en leur pouvoir pour CENSURER à l’approche des élections de 2020“, a tweeté Trump mercredi soir. “Si cela se produit, nous n’aurons plus notre liberté. Je ne laisserai jamais cela se produire! Ils ont fait de gros efforts en 2016, et ont perdu. Maintenant, ils deviennent complètement fous. Restez à l’écoute!

Le poids politique et la notoriété du président américain obligent Twitter et les réseaux sociaux en général de prendre cela au sérieux. De millions d’Internautes de droite dont les contenus sont supprimés, bannis, censurés, cachés, etc. dont le poids est proche de zéro face à ces géant, ont paradoxalement trouvé un défenseur.

Il n’est pas inutile de rappeler que notre site d’information a subi et continue de subir cette censure. Facebook coupe notre audience en dissimulant nos publications aux yeux d’utilisateurs, tandis que Twitter a tout simplement supprimé notre compte sans aucune raison et sans aucun moyen de recours.

Source: NY Post

5 Commentaires

  1. Les réseaux sociaux sont pris entre deux feux.
    Doivent-ils obéir à Donald Trump, leur président, ou la loi Avia (qui impose le contraire) venant d’un pays étranger ?

  2. Pour le compte Twitter suspendu, il convient de faire appel en utilisant le formulaire dédié en ligne pour contester cette suspension, surtout si aucun mail indiquant la raison n’a été reçu. Il s’agit alors là probablement d’une suspension généré par l’algorithme de Twitter qui a détecté un ou des mots “défendus”
    Page du formulaire d’appel. http://help.twitter.com/forms/general?subtopic=suspended

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici