Le serrage de vis chinois à Hong Kong va-t-il exacerber la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine?

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

La décision de la Chine d’imposer des règles de sécurité nationale très strictes à Hong Kong pourrait exacerber la guerre commerciale entre Pékin et Washington.

Le secrétaire d’État Mike Pompeo a déclaré mercredi que les États-Unis ne pouvaient plus certifier l’autonomie de Hong Kong par rapport à la Chine en raison de la législation, que l’Assemblée populaire nationale a adoptée jeudi par 2878 voix contre 1.

Hong Kong ne mérite plus d’être traité selon les lois américaines de la même manière que les lois américaines étaient appliquées à Hong Kong avant juillet 1997“, a déclaré Mike Pompeo, en référence à la période précédant le retour du contrôle du territoire par la Grande-Bretagne à la Chine.

Le changement de statut pourrait conduire le président Trump à signer un décret de sanctions et à abroger le statut commercial spécial de Hong Kong avec les États-Unis.

Si ces mesures porteraient préjudice au Parti communiste chinois, elles affecteraient également les quelque 85 000 citoyens américains de Hong Kong et les plus de 1300 entreprises américaines qui font des affaires et ont investi des milliards de dollars dans la ville.

Les exportations de Hong Kong pourraient se retrouver confrontées aux mêmes droits de douane que ceux que l’administration Trump a imposés sur plus de 350 milliards de dollars de marchandises chinoises.

Hong Kong pourrait se retrouver “en plein dans la ligne de mire” de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Le Parti communiste chinois pourrait riposter en plaçant les entreprises américaines sur une “liste d’entités peu fiables” ou en les gênant par des retards dans l’octroi de licences.

Pendant ce temps, l’administration Trump prévoit d’annuler les visas des étudiants diplômés et des chercheurs chinois aux Etats-Unis ayant des liens avec des universités affiliées à l’Armée populaire de libération.

Le ministère de la justice a mis en garde contre les risques que les étudiants et les chercheurs font peser sur la sécurité nationale et contre le vol éventuel de données critiques en matière de biosciences et de technologies de l’information.

Les Chinois doivent sentir le vent tourner, car ils essaient de désamorcer la situation. Le Premier ministre chinois Li Keqiang a exhorté les deux parties à ne pas aggraver la situation.

Nous avons toujours rejeté une mentalité de guerre froide. La guerre entre les deux économies ne fera de bien à aucune des deux parties et sera également préjudiciable au monde“, a-t-il déclaré.

Politico/ New York Times/ Bloomberg News

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici