Le ministère de l’intérieur du Bade-Wurtemberg met en garde contre la violence de l’extrême gauche

Andreas Ziegler agressé par Antifa / Photo: Facebook
Andreas Ziegler agressé par Antifa / Photo: Facebook

Le ministère de l’Intérieur du Bade-Wurtemberg a mis en garde contre la violence croissante de l’extrême gauche dans le contexte de récentes agressions allant jusqu’à une tentative de meurtre.

Nous observons depuis plusieurs semaines une mobilisation de l’extrême gauche pour protester contre les rassemblements liés à la pensée alternative à Stuttgart“, a déclaré un porte-parole du ministère, Thomas Strobl.

Il a déclaré que l’on pouvait observer un “militantisme accru de la scène extrémiste de gauche orientée vers la violence“. En particulier, le ministère a souligné que “l’accumulation d’attaques physiques coordonnées” représentait “un nouveau développement” selon l’Office allemand pour la protection de la Constitution.

Pendant les manifestations contre la politique gouvernementale par rapport au coronavirus, il y a eu des tentatives répétées de blocage et des actions perturbatrices de la part des extrémistes de gauche. Les conséquences sont “des affrontements avec des opposants politiques et des policiers déployés” pour la protection de l’ordre public.

Samedi dernier, trois syndicalistes indépendants de l’industrie automobile qui se rendaient à une manifestation ont été attaqués et violemment frappés par des extrémistes de gauche.

Les soi-disant “antifascistes”, qui avaient leurs éclaireurs postés autour de l’endroit, ont pu mobiliser en très peu de temps entre 40 et 50 extrémistes de gauche qui ont pris pour cible les trois hommes.

L’une des victimes, Andreas Ziegler, âgé de 54 ans, a été gravement blessé et hospitalisé. Il a été plongé dans un coma artificiel et sa vie est toujours en danger.

Selon des témoins, les agresseurs ont utilisé des poings américains et un pistolet à gaz. Même lorsque leur victime était allongée par terre, ils ont continué à lui donner des coups de pied.

Andreas Ziegler a déjà été victime de la violence “antifa”: sa maison avait été attaquée et sa voiture pulvérisée par des extrémistes de gauche. Cette fois-ci, l’un des agresseur a mis un pistolet sur sa tête et a appuyé sur la détente. Même si le pistolet n’était qu’un pistolet à gaz, le tir a causé des blessures considérables en raison d’un tir à bout portant.

Source: Focus Online/ Junge Freiheit/ Zentrum Automobil

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici