C’est lui le censeur en chef de Twitter: un gauchiste obsédé par la haine de Trump et de la droite

Yoel Roth, le petit tchékiste de Twitter / Photo: Twitter
Yoel Roth, le petit tchékiste de Twitter / Photo: Twitter

Après que Twitter a marqué deux tweets du président Donald Trump avec une étiquette de pseudo-“vérification des faits”, suggérant qu’il s’agit de fake news, tout le monde veut savoir qui exactement chez le géant des réseaux sociaux est chargé de contrôler les tweets et juger ce qui est fake news et ce qui ne l’est pas. 

Il s’avère que le “responsable de l’intégrité du site” de Twitter, comme le dit son titre officiel, est Yoel Roth, chargé de développer et de faire respecter les règles du site de réseaux sociaux.

Ce même Yoel Roth a fait l’objet de vives critiques pour ses tweets de 2016 et 2017 dans lesquels il qualifiait l’équipe Trump de “véritables nazis à la Maison-Blanche” et comparaît la conseillère de la Maison-Blanche, Kellyanne Conway, au chef de la propagande nazie, Joseph Goebbels.

Il semble détester tout ce qui, en Amérique, se réclame de droite. “Comment un sac de pets sans personnalité comme Mitch McConnell peut-il gagner des élections?“, a écrit Roth dans le tweet, en parlant du chef de l’opposition républicaine au Sénat de 2007 à 2015.

Le 8 novembre 2016, date de l’élection présidentielle, Yoel Roth se moquait de Trump et de ses partisans dans un tweet: “Nous survolons les États qui ont voté pour une mandarine raciste.

Aujourd’hui ,sur le point presse, nous parlons avec Joseph Goebbels”, a tweeté Yoel Roth en 2017 en parlant de la conseillère de la Maison-Blanche, Kellyanne Conway. “Ce que j’entends chaque fois que Kellyanne est dans une émission d’information“.

En 2016, celui qui s’érige aujourd’hui en juge impartial de Twitter, a assuré de son soutien la candidate démocrate à la présidence de l’époque, Hillary Clinton, en écrivant : “Je n’ai jamais fait de dons à une campagne présidentielle auparavant, mais je viens de donner 100 dollars à Hillary pour l’Amérique. Nous ne pouvons plus faire de cadeaux“.

Selon les républicains, le fait que la personne chargée de vérifier les faits chez Twitter a des a priori aussi forts contre la droite l’empêche de garder sa neutralité.

Prétendant vouloir vérifier les faits, Twitter  s’appuie sur les mêmes personnes qui haïssent la droite et le président Trump, ainsi que les électeurs des républicains. Twitter, censé être une plateforme libre et neutre, devient ainsi un outil partisan aux mains de la censure de gauche.

Roth ne fera l’objet d’aucune mesure disciplinaire de la part de Twitter, a déclaré le porte-parole de la plateforme.

Source: NY Post

Il ne sera pas inutile de rappeler que notre rédaction a subi la censure de Twitter et notre compte a été arbitrairement supprimé sans aucune entorse au règlement de notre part. 

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici