Conséquence du socialisme: Pénurie de pétrole au Venezuela, l’Iran vient le ravitailler

Pénurie d'essence au Venezuela/DR
Pénurie d'essence au Venezuela/DR

Le “Fortune”, premier des cinq pétroliers envoyés par l’Iran à destination du Venezuela pour lui fournir du carburant est arrivé aujourd’hui à la raffinerie du port vénézuélien d’El Palito, sur la côte nord-ouest du pays, a annoncé le ministre vénézuélien du Pétrole.

Le navire était entré samedi soir dans les eaux du Venezuela et avait été immédiatement escorté par des navires militaires vénézuéliens. L’arrivée des quatre autres navires, -le Forest, le Petunia, le Faxon et le Clavel- est prévue dans les prochains jours. En tout, les pétroliers iraniens transportent un total d’1,5 million de barils de carburants.

Depuis plus de deux mois, le pays est à sec, alors que le Venezuela est un des pays les plus riche en pétrole au monde. Il a été obligé de se faire ravitailler par son allié iranien. Conséquence d’une économie socialiste: la production de brut s’est effondrée et ses raffineries sont aujourd’hui largement oisives.

À Caracas, le litre se vend jusqu’à trois dollars sur le marché noir. Un prix astronomique alors qu’il était quasi-offert par le monopole d’Etat de la dictature socialiste qui avait exproprié les compagnies principalement américaines pour y livrer le pays aux sociétés chinoises et russes.

En guise de cache-misère, Nicolas Maduro, tente d’accuser les sanctions américaines, comme Cuba accusait l’embargo lors de chaque pénurie, oubliant que leur propre doctrine économique s’interdit précisément de profiter des vertus de la liberté américaine. L’incohérence socialiste mène à la ruine et le Venezuela en est un des meilleurs exemples.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici