VIDEO. “J’ai 88 ans et la Corée ne m’a jamais oublié”, cet ancien vétéran reçoit un cadeau de Séoul

Michel Ozwald, un des derniers vétéran français de la guerre de Corée/Youtube
Michel Ozwald, un des derniers vétéran français de la guerre de Corée/Youtube

Chose promise, chose due. La Corée du Sud avait annoncé qu’elle enverrait des masques à travers le monde, à tous les vétérans encore en vie qui avaient défendu la Corée face à la barbarie communiste durant la Guerre de Corée. Une noble attention qui a ému Michel Ozwald, un des derniers vétérans français.

Cet habitant du Territoire de Belfort a eu la joyeuse surprise de découvrir dans son courrier une lettre d’amitié signée de l’ambassadeur de la République de Corée, avec des masques pour que le vétéran, particulièrement vulnérable, du fait de son âge, puisse se protéger de l’ennemi viral chinois d’aujourd’hui.

“Cela m’a fait plaisir, je ne m’attendais pas à cela. Les anciens combattants en France, on n’en parle pas trop. Alors qu’il n’y a pas de masques, ces gens-là, 70 ans après la Guerre de Corée, ils pensent aux anciens qui ont fait la guerre avec eux… Ils ne nous oublient pas, et cela me touche, parce que le temps a passé. Je suis devenu un vieillard, mon Dieu, et ça fait plaisir, ça réchauffe le coeur”, confie Michel Ozwald, touché par ce geste de Séoul.

“Je suis parti en Corée, j’avais 19 ans, les autres avaient 25 ou 30 ans. Aujourd’hui ils sont tous morts, ou il n’y en a plus beaucoup”, témoigne le vétéran. Ce “gosse de l’assistance publique”, “abandonné à la naissance”, a embarqué en 1951 pour la Corée pour relever le bataillon français sur place, composé d’un peu plus de 3 000 soldats français.

“On était là-bas dans des tranchées, comme en 14 avec des cadavres en décomposition qu’on ne pouvait pas évacuer car on était matraqués par les Chinois. C’était terrible”, se souvient Michel Ozwald qui a écrit Parcours d’un combattant, dans lequel il relate sa vie.

Par deux fois, l’ancien vétéran a été invité à retourner en Corée. “On est toujours reçu comme des princes, des dieux”, révèle-t-il. Le peuple coréen a par ce geste tenu à rappeler que malgré les efforts du mal, l’honneur des peuples n’a pas disparu.

Source: France 3

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici