Tests anti-Covid: fini, les cotons-tiges dans le nez?

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

Les rares “privilégiés” ayant pu bénéficier d’un “test RT-PCR” de dépistage anti-Covid en témoignent tous: la technique de “prélèvement rhino-pharyngé avec un écouvillon”, consistant à recueillir l’échantillon à l’aide d’une sorte de coton-tige planté dans la paroi nasale, laisse un souvenir douloureux. Heureusement une nouvelle technique, plus douce, est à l’étude.

Le test en question fait l’objet d’une étude de validation clinique sur 180 personnes (moitié soignants, moitié patients), lancée depuis début avril. Les résultats intermédiaires sont en cours de vérification et devraient être connus bientôt, mais Franck Molina, chercheur au CNRS, les estime déjà  “encourageants“.

Cette nouvelle procédure utilise une technologie totalement différente pour recueillir l’échantillon nécessaire à l’analyse. Au lieu d’un “écouvillon” frotté sur la paroi intérieure du nez, il s’agit d’un prélèvement de salive sous la langue du patient.

La détection du virus s’effectue ensuite dans un tube fermé, placé pendant 30 minutes dans un bloc chauffant à 65° C. Le résultat positif se traduit par un changement de couleur du tube contenant la salive.

Bonne nouvelle pour les patients, mais encore faudra-t-il que les tests de dépistage, quelles qu’en soient les formes, soit massivement disponibles et massivement effectués!

Source: 20 Minutes

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici