Nouveau “cluster” en Allemagne, un office religieux en cause

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration Photo: Fotolia

Alors que le gouvernement français vient aujourd’hui-même d’autoriser à nouveau la tenue de cérémonies religieuses, sous réserve du respect de strictes consignes sanitaires, un nouveau “cluster” est découvert en Allemagne, conséquence d’un office religieux célébré quelques jours après la réouverture des lieux de culte.

Une quarantaine de personnes ont été contaminées par le nouveau coronavirus après avoir assisté à une “messe” à Francfort le 10 mai. Selon le Frankfurter Rundschau, il s’agirait d’une église protestante baptiste.

Les autorités locales du canton de Main-Kinzig-Kreis, en banlieue de la ville, avaient déjà annoncé vendredi la contamination de 16 personnes ayant assisté à “un évènement à Francfort“. Selon l’agence de presse DPA, 6 d’entre elles ont été admises à l’hôpital.

Début mai, dans ce pays sensiblement moins touché que la plupart de ses voisins européens, les restrictions sociales mises en place pour endiguer la maladie s’étaient relâchées.

L’Allemagne continue de bénéficie d’un contexte de fort ralentissement de l’épidémie, mais les craintes de seconde vague n’en restent pas moins présentes.

En France, les cérémonies religieuses sont autorisées à partir d’aujourd’hui sous conditions sanitaires: désinfection des mains à l’entrée, port du masque, écarts d’1 mètre entre les participants, comptage et filtrage des entrées avec un seuil maximal de fréquentation.

Des mesures qui auraient pu être mises en place depuis au moins deux semaines, et tombent finalement un tout petit peu trop tard pour que les catholiques puissent célébrer l’Ascension… mais juste à point, au jour près, pour la fin du Ramadan.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici