Le saviez-vous? L’excision est autorisée en Russie, les cliniques de Moscou font même des promos dessus

Une excision pratiquée sur une petite fille en Afrique/DR
Une excision pratiquée sur une petite fille en Afrique/DR

C’est une première en Russie, Initiative de Justice (SJI, Stichting Justice Initiative) une ONG russe de défense des droits de l’Homme a porté plainte contre une clinique de la république caucasienne russe d’Ingouchie, à majorité musulmane, après l’excision forcée d’une fillette de 9 ans.

La pauvre fillette a été emmenée de force dans la clinique à la demande de son père par sa belle-mère, et contre le gré de la mère de l’enfant, indique l’ONG.

Selon la grand-mère de la fillette citée par le site d’information local Daptar, la mère, dont le nom n’est pas révélé, vit en Tchétchénie voisine après avoir divorcé avec le père de son enfant. Mais elle lui a laissé la fillette pour quelques jours qui se sont soldés par ce drame.

Pendant l’intervention, les médecins tenaient la fillette en pleurs par les jambes et sa belle-mère par les bras, a affirmé la grand-mère. Le médecin qui l’a auscultée à son retour chez elle a découvert une plaie sur le clitoris de la petite fille.

Un procès contre la gynécologue responsable de l’opération est déjà en cours. Il s’agit du premier procès en Russie pour excision, le Code pénal russe ne prévoyant aucune punition pour ce genre de mutilation génitale.

Selon le média indépendant russe Meduza, exilé en Lettonie pour pouvoir informer librement, cette pratique barbare est courante jusqu’en plein cœur de Moscou, la capitale russe qui compte un nombre croissant de musulmans. Une clinique de la chaîne Best Clinic y proposait ouvertement des ristournes pour les excisions de fillettes de 5 à 12 ans sur son site Internet.

Selon un rapport de l’ONG SJI réalisé en 2018, chaque année quelque 1 240 petites filles de moins de douze ans subissent l’excision dans des familles musulmanes du Caucase du Nord.

Source: AFP, Meduza

2 Commentaires

  1. Les mutilations sexuelles féminines sont interdites et punies par la loi française. Ainsi, les condamnations d’exciseuses et de parents ont permis de limiter les excisions pratiquées en France..
    (10 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende) ;
    http://www.senat.fr/rap/r17-479/r17-4793.html

    LIMITER ?? surtout dans les milieux musulmans, pour eviter les ‘moeurs legeres’ (il faut avouer qu’en France, les musulmans en general n’apprecient pas les legeretes francaises… pour leurs femmes et la mere de leurs enfants)

    si ca ne peut pas se faire en France, ca se fera au pays.. lors d’un prochain voyage..

    Russie: une étude dévoile la pratique généralisée de l’excision au Daghestan
    Il n’y a pas qu’en Afrique où l’on pratique encore l’excision. En Russie, le rapport d’une ONG publié le 15 août 2016 a révélé que ce rite est encore inscrit dans certaines communautés du Daghestan, une république russe musulmane du Nord-Caucase.

    FAIRE tres attention que cette ‘revelation’ ne soit pas presentee comme une attaque contre la RUSSIE et POUTINE !!!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici