La Chine empêche les compagnies aériennes américaines de reprendre leurs vols

L'avion Air China de Xi Jinping/DR
L'avion Air China de Xi Jinping/DR

Vendredi soir, l’administration Trump a accusé la Chine de bloquer les vols des compagnies aériennes américaines alors que les tensions entre les deux pays augmentent.

Le ministère des transports a déclaré que la Chine a rendu impossible la reprise des services de passagers des compagnies aériennes américaines dans ce pays et a demandé aux autorités chinoises de déposer les horaires de vol de quatre de ses transporteurs aériens qui continuent de voler vers l’Amérique.

Le ministère a publié sur un site web du gouvernement un ordre indiquant que Delta Air Lines et United Airlines espèrent reprendre leurs vols vers la Chine en juin. Pendant ce temps, les transporteurs chinois continuent de voler vers et depuis les États-Unis tout au long de la crise, comme si rien n’était.

Le ministère a publié vendredi une déclaration condamnant “le refus de la Chine de laisser les compagnies américaines exercer pleinement leurs droits et le refus des compagnies américaines de leur droit de concurrencer les transporteurs chinois sur une base juste et équitable.

Air China, China Eastern Airlines, China Southern Airlines, Hainan Airlines et leurs filiales doivent déposer les horaires et autres détails des vols avant le 27 mai, faute de quoi leurs vols pourraient être considérés comme “contraires à la loi applicable ou porter atteinte à l’intérêt public“, a déclaré le ministère dans son ordonnance.

Le coronavirus a entraîné une forte baisse des vols entre la Chine et les États-Unis, passant de 325 vols hebdomadaires en janvier à seulement 34 à la mi-mars – tous assurés par les transporteurs chinois.

Le 31 janvier, l’administration Trump a interdit l’entrée en Chine à la plupart des citoyens non américains qui s’y étaient rendus au cours des 14 jours précédents – mais n’a pas imposé de restrictions sur les vols chinois.

Les principaux transporteurs américains ont décidé de leur propre chef d’interrompre tous les vols de passagers vers la Chine en février.

Désormais, Delta a demandé l’autorisation d’effectuer des vols quotidiens vers l’aéroport de Shanghai Pudong au départ de Detroit et de Seattle.

United, quant à elle, envisage de proposer des vols quotidiens vers Shanghai Pudong au départ des aéroports de San Francisco et de Newark, ainsi que vers Pékin au départ de San Fransisco, selon le ministère américain des transports.

Source: AP

1 COMMENTAIRE

  1. Le département américain des transports, qui tente de persuader la Chine de permettre la reprise du service de transport aérien de passagers américain dans ce pays, a retardé brièvement quelques vols charters chinois pour ne pas avoir respecté les exigences de préavis.

    c’est de bonne guerre…les Chinois ca ne va pas les arranger..

    que les Chinois restent en Chine (alors que les Etats Dems poursuivent un confinement strict)

    et que les Americains restent chez eux…

    pour les autres… ils suivront le mouvement

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici