Ils se sont attaqués à une quinzaine d’adolescentes fragiles pour les réduire à la prostitution

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Cette sordide affaire est à ajouter à la cinquantaine d’enquêtes en cours au parquet de Bobigny sur ces réseaux de prostitution de mineures. Quinze adolescentes ont été violées et prostituées dans des appartements loués pour l’occasion, des hôtels miteux et même chez l’un des trois proxénètes.

Les trois prédateurs, âgés de 30 à 37 ans, ont été interpellés les 18 et 19 mai à Saint-Denis, Aubervilliers et Garges-lès-Gonesse. Ils ont été déférés ce vendredi au parquet de Bobigny et le parquet a requis leur placement en détention provisoire.

Les plus jeunes victimes n’avaient que 16 ans. Elles étaient toutes en fugue d’un foyer d’aide sociale à l’enfance ou en rupture familiale. “Toutes les jeunes filles sont très vulnérables et elles constituent pour ces prédateurs un vivier inépuisable”, note Me Lorraine Questiaux, avocate pour le Mouvement du Nid qui intervient dans une quinzaine de procédures à Bobigny.

Les victimes étaient recrutées sur un site de petites annonces en ligne, et ensuite violées par leurs souteneurs. “Souvent elles ne parlent pas de viol, elles disent qu’elles étaient testées et restent sous l’emprise psychologique de leur bourreau”, précise Me Questiaux. Pour enfin être réduites à enchaîner les passes dans des appartements d’Aubervilliers, de Saint-Denis ou de Sarcelles.

“Les magistrats commencent même à envoyer des clients devant le tribunal et c’est extrêmement rare. Il y a dans cette juridiction une prise de conscience sur la nécessité de lutter contre ce phénomène extrêmement alarmant et massif. Mais cela fait 10 ans que nous alertons sur cette question”, conclut Me Questiaux.

Source: Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici