Totalitarisme: Xi Jinping s’apprête à briser la liberté de Hong Kong

Xi Jinping/DR
Xi Jinping/DR

La nouvelle vient de tomber, et elle va bientôt résonner comme un coup de tonnerre dans un ciel géopolitique déjà très orageux: Xi Jinping s’apprête à imposer à Hong Kong une loi qui fera perdre ses dernières libertés fondamentales à la ville, encore partiellement préservée de l’étreinte mortelle du Parti communiste chinois.

Le contenu de cette nouvelle “loi sur la sécurité nationale” n’est pas encore connu, mais tous les Hongkongais ont parfaitement compris de quoi il s’agit: les priver de leurs droits pour écraser la contestation qui a agité la ville ces douze derniers mois.

Joshua Wong, âgé de 24 ans et héroïque leader de la contestation anticommuniste à Hong Kong, déclare: “Je sais que tout le monde panique et s’inquiète. Comme tout le monde, je me demande ce qu’il adviendra de Hong Kong après l’adoption de la loi sur la sécurité nationale. Dans quelle mesure l’oppression sera-t-elle étendue ? Serons-nous déportés en Chine ? Le calme avant la tempête est souvent déprimant et accablant.”

Il ajoute: “Le Parti communiste chinois tente sans aucun doute d’effacer les liens de Hong Kong avec la communauté internationale. Mais, quoi qu’il en soit, je pense que j’ai le devoir de rester ferme sur ma position. Il n’y a aucune raison de renoncer à obtenir un soutien international.”

C’est bien la clé du problème: le monde, et surtout Donald Trump, vont-il réagir à ce nouveau “mur de Berlin” que Xi Jinping veut ériger entre Hong Kong et le monde libre? Jusqu’ici, le président américain a défendu la fragile indépendance hongkongaise. Jusqu’où est-il prêt à s’aventurer dans cette voie, et dans le cadre de son duel à mort avec Xi ?

Marco Rubio, sénateur républicain et proche des positions de Trump sur le dossier de Hong Kong, ne mâche pas ses mots: “En proposant une loi de “sécurité nationale” pour Hong Kong, le gouvernement chinois et le Parti communiste chinois s’approchent du point de rupture. Notre administration devra tenir Pékin responsable de son ingérence dans les affaires intérieures de Hong Kong et de ses violations des traités en cours. Il est dans l’intérêt des États-Unis de répondre très rapidement aux attaques répétées de Pékin contre les Hongkongais, contre leur autonomie et contre leurs droits fondamentaux.”

De son côté, Donald Trump a annoncé: “Je ne sais pas encore de quoi il s’agit car personne ne le sait pour le moment. Mais si ce que nous soupçonnons tous se produit, alors, nous traiterons cette question de manière très énergique.”

Additionnez la guerre commerciale entre Chine et États-Unis, la volonté de Trump de faire payer à Pékin les dommages occasionnés aux États-Unis par le coronavirus, et maintenant la crise qui se profile à Hong Kong, et vous obtenez une situation géopolitique de plus en plus explosive.

Source: Hong Kong Free Press

 

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici